•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transmettre l’héritage culturel LGBT par le théâtre

Les comédiens Damien Atkins, Paul Dunn et Andrew Kushnir.

Les comédiens Damien Atkins, Paul Dunn et Andrew Kushnir.

Photo : Tanja Tiziana/Doublecrossed Photography (Facebook)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Du 2 au 19 mars, trois comédiens présentent le « Gay Heritage Project » au théâtre Cultch de Vancouver. Une pièce qui met en lumière la riche histoire de la communauté LGBT au Canada dans le but de la transmettre de génération en génération, au même titre que tout autre patrimoine culturel.

Andrew Kushnir et les deux autres cocréateurs du « Gay Heritage Project » : Paul Dunn et Damien Atkins, sont partis du constat que la culture « Queer » n'était pas partagée de la même façon que les autres pans du patrimoine canadien. « La culture LGBT n'est pas quelque chose qui est transmise par ta famille, il faut toi-même aller la chercher dans monde », note-t-il.

Les trois acteurs, qui ont joué leur pièce pour la première fois en juillet 2013 à Toronto, se sont donc lancé le pari de jouer plus de 100 personnages marquants dans l'histoire LGBT canadienne, dont certains aspects sont largement méconnus. « On passe en revue des moments de joies et de victoires, ainsi que des périodes plus sombres de deuil », explique Paul Dunn.

C'est lui qui a eu l'idée de la pièce il y a plusieurs années, après avoir lu les témoignages bouleversants de plusieurs homosexuels. L'écriture devient alors cathartique, mais aussi une tentative de construire une communauté soudée. « Je me suis rendu compte qu'en plus de la fascination que j'éprouve pour l'activisme et l'engagement des anciennes générations, je suis aussi plein d'espoir pour le présent et l'avenir », confie Paul Dunn.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !