•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une loi sur la protection des animaux domestiques au N.-B. avec plus de mordant

Un chien joue dans la neige

Un chien joue dans la neige

Photo : istock

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick songe à renforcer la réglementation provinciale sur les animaux domestiques, particulièrement pour les chiens. Un nouveau code de pratique proposé par la SPCA fera l'objet de consultations publiques du ministère des Ressources naturelles.

Il y a un peu plus d'un an, le gouvernement avait resserré les règles pour qu'un chien ne puisse passer la nuit à l'extérieur. C'est maintenant la SPCA qui a le mandat de mettre cette règle en application et de prendre des mesures contre les contrevenants.

Les nouvelles mesures qui entraient en vigueur le 1er décembre 2014, incluaient aussi une augmentation des amendes lorsque le chien n'est pas vacciné ou s'il erre sans laisse par exemple.

La prochaine réglementation, celle qui sera maintenant à l'étude, va encore plus loin. Elle fixe une température en-dessous de laquelle les chiens ne devraient pas demeurer à l'extérieur : par exemple, - 5 degrés pour les petits chiens et -10 pour les gros chiens. Elle fixe aussi la grosseur minimale d'une cage pour chien, la longueur de la laisse qui doit être au moins cinq fois plus longue que la longueur du chien. Il rendrait aussi obligatoire un bol d'eau fraîche rempli chaque jour à l'extérieur, pour les chiens.

« Puisque les animaux tiennent une place importante dans la vie de nombreuses familles néo-brunswickoises, nous devons veiller à ce qu'ils bénéficient d'une protection et de soins adéquats », a déclaré le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux, Brian Kenny.

Ces règles seront soumises à différents intervenant ce printemps. Elles ont pour but de s'assurer que les chiens de la province sont bien traités et qu'ils ne passent pas trop de temps à l'extérieur, surtout par périodes de grand froid.

« Le ministère collabore étroitement avec les défenseurs du bien-être des animaux dans la province, en particulier la Société protectrice des animaux du Nouveau-Brunswick (SPCANB), et je suis impatient d'entendre leurs commentaires alors que nous cherchons à déterminer ce que le Nouveau-Brunswick devrait faire pour renforcer ses lois en matière de protection des animaux », souligne le ministre.

Les propriétaires d'accords

Des propriétaires de chiens avaient applaudi les derniers règlements qui permettent de punir les propriétaires qui ne prennent pas assez bien soin de leurs chiens.

Pour sa part, Gino Clavet souhaite que les législateurs fassent preuve de gros bon sens. Son chien, qui est assez gros et poilu, peut facilement endurer une randonnée de deux heures à l'extérieur, selon lui, même s'il fait -20.

Il craint que des propriétaires soient punis pour des motifs déraisonnables, mais il souhaite comme d'autres propriétaires d'animaux que les chiens soient bien traités. 

Le ministère ne donne pas encore de date pour les consultations et ne précise pas à quel moment une nouvelle réglementation entrera en vigueur.

Dans l'immédiat, le ministère a appuyé la rédaction par la SPCA d'un code de pratiques relatives aux soins des chiens. Ce code pourra notamment servir d'outil aux agents de protection des animaux pour déterminer si un chien est bien traité. La version provisoire du code a été publiée en ligne pour recevoir les commentaires du public.

Avec les informations d'Étienne Dumont

Acadie

Société