•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connaître la santé des lacs de la région

Le lac Kipawa

Le lac Kipawa, au Témiscamingue (archives)

Photo : Société de développement du Témiscamingue

Radio-Canada

L'Organisme du bassin versant du Témiscamingue veut faire le portrait des lacs de la région.

L'OBVT demande la collaboration des associations de riverains afin de remplir une fiche de renseignement qui résume les caractéristiques des lacs, la qualité de l'eau ou le nombre de résidents, entre autres.

L'information va aider l'Organisme à mieux comprendre la santé des lacs.  Le directeur général Pierre Rivard.

Comme il y a beaucoup de lacs, c'est extrêmement important d'avoir un lien, un bon partenariat avec les associations de riverains. Elles, elles sont autour de leurs lacs tous les jours, les voient évoluer à travers les années, ce sont nos yeux et nos bras. Ça nous permet de réaliser plus d'actions et d'avoir beaucoup plus d'informations que si avec notre petite équipe on essayait de réaliser tout ça sur les lacs.

Le directeur général Pierre Rivard

L'idée a été lancée l'été dernier.  À ce jour, deux associations sur une trentaine ont déjà rempli leurs fiches.

Pierre Rivard aimerait avoir le plus grand nombre possible de réponses pour cibler les interventions.

Ce que je dirais qu'il ressort de façon commune, c'est le manque de connaissances autour de nos lacs (...) On s'aperçoit, par exemple, que des lacs qui étaient autrefois très clairs, aujourd'hui, on s'aperçoit que ces lacs-là sont beaucoup moins limpides, qu'il commence à y avoir des algues. Ce sont les premiers signes d'un début d'eutrophisation, alors (...) on commence à s'inquiéter, par rapport à la santé du lac.

Le directeur général Pierre Rivard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Environnement