•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget 2016 : des études gratuites pour les jeunes issus de familles à faible revenu

Des étudiants du Cégep de Sherbrooke font leur dernier examen.
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement ontarien compte créer une nouvelle subvention unique pour les étudiants, si l'on en croit la proposition de budget 2016 présentée ce jeudi à Queen's Park. La Subvention ontarienne d'études (SOE) doit rendre l'aide financière aux étudiants plus transparente, ciblée, et immédiate.

Un texte de Sophie HautcoeurTwitterCourriel

Si cette mesure est validée par les députés ontariens, la nouvelle subvention entrera en vigueur à la rentrée scolaire 2017 et permettra aux étudiants venant de familles dont le revenu est inférieur à 50 000 $ d'avoir un accès gratuit à des études postsecondaires.

Selon la province, 90 % des étudiants collégiaux et 70 % des étudiants universitaires à charge venant de familles gagnant moins de 50 000 $ devraient même obtenir des subventions supérieures au montant de leurs frais de scolarité moyens.

L'aide financière aux étudiants a été l'un des sujets les plus cités sur la plateforme de consultation Parlons budget

ministère des Finances

Des études en général plus abordables

La nouvelle subvention doit permettre de rendre l'éducation postsecondaire plus accessible et abordable dans la province car le constat que fait le gouvernement est que la probabilité de suivre des études postsecondaires pour un étudiant venant d'une famille dont le revenu est de 30 000 $ est de 38 % alors que celle pour un étudiant venant d'une famille dont le revenu est de 110 000 $ est de 63 %.

Taux de participation aux études postsecondaires chez les jeunes de 18 à 21 ans vivant à la maison, selon le revenu parental, 2013

Je suis impatient de voir encore plus d'étudiant, qui ne l'auraient pas fait auparavant, s'inscrire et suivre les cours.

Charles Sousa, ministre des Finances

Le gouvernement affirme aussi que les étudiants connaîtront le montant global de l'aide auquel ils auront droit au moment de faire une demande ainsi que le coût réel des études avant le début de l'année scolaire.

La province veut aussi rendre les frais de scolarité plus abordables pour les familles à revenu moyen.

Selon le gouvernement plus de la moitié des étudiants dont la famille à un revenu de 83 000 $ ou moins recevra des subventions dépassant les frais de scolarité moyens avec l'entrée en vigueur de la nouvelle subvention.

« La plupart des étudiants auront ainsi des dettes moindres qu'en vertu du système actuel, et le niveau d'endettement dans le cadre du Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario (RAFEO) sera plafonné à 10 000 $ par année pour les familles à revenu plus élevé », est-il expliqué dans le budget 2016.

Subvention du RAEFO pour les étudiants universitaires en arts et sciences qui sont à charge et vivent à l'extérieur de la maison

Les partis d'opposition dubitatifs

« Pour nous 70 % des étudiants ne profiteront pas entièrement de cette mesure », a commenté le porte-parole en matière de finances du Parti progressiste-conservateur, Vic Fedeli.

La chef du Nouveau Parti démocratique, Andrea Horwath, s'est dite inquiète de voir que l'Ontario fait souvent pâle figure par rapport aux autres provinces quant aux coûts des études postsecondaires.

Budget de l'Ontario

Comment la nouvelle subvention est-elle financée ?

Actuellement, l'aide financière du gouvernement pour les étudiants est une combinaison de subventions et de prêts attribués dans le cadre du Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario et de crédits d'impôt.

La province affirme qu'elle financera la nouvelle subvention en réaffectant plusieurs fonds déjà existants comme la totalité des fonds de la Bourse d'études de l'Ontario, la subvention d'appui aux étudiantes et étudiants de l'Ontario et la subvention pour l'accès aux études notamment.

La province compte aussi éliminer les crédits d'impôt et allouer les revenus supplémentaires au financement de la SOE.

Le gouvernement ne vous dit toutefois pas qu'il y aura 165 millions dollars de moins en crédit d'impôts avant même que le nouveau programme ne commence.

Patrick Brown, chef du Parti progressiste-conservateur

Exemple de scénario :

Jérôme est inscrit à l'université dans un programme d'arts et sciences et compte vivre en résidence. Ses études lui coûteront 18 000 $ dont 6 160 $ de droits de scolarité. Ses parents gagnent 80 000 $ annuellement. Avec les mesures proposées dans le budget 2016 :

  • Il sera admissible à une aide totale de 15 000 $ (2 257 $ de plus qu'actuellement), dont 40 %, soit 6 042 $ qu'il n'aura pas à rembourser.
  • Il recevra 699 $ de plus de subventions qu'actuellement. Ces fonds seront aussi disponibles immédiatement, assure la province.
  • Jérôme obtiendra 8 958 $ sous forme de prêts contre 7 400 $ actuellement.
  • La province ne s'attendra plus à ce que ses parents paient une partie de ses études.

Source : ministère des Finances de l'Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario