•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les couples sans enfant paient déjà plus d'impôts que les couples avec enfants

Une mère de famille sur le site web du Huffington Post affirme que les gens qui n'ont pas d'enfant devraient payer plus d'impôts que les gens qui ont des enfants. Je vais m'intéresser à ce commentaire dans ce court billet et non pas aux autres propos de la personne qui suscitent de vifs débats sur les médias sociaux en ce moment.

Gérald Fillion
Un texte de Gérald Fillion
TwitterCourriel

La dame en question sera ravie d'apprendre que les ménages québécois qui n'ont pas d'enfant paient déjà plus d'impôts que les gens qui ont des enfants. Le Québec est d'ailleurs le « paradis » des familles au Canada, selon les chercheurs Luc Godbout et Suzie Saint-Cerny, qui ont publié plusieurs études et ouvrages sur le sujet. Si vous avez des enfants au Québec, vous êtes les plus choyés du Canada.

Faut-il le rappeler : les programmes universels, largement financés par l'État comme les centres de la petite enfance, sont payés à même les impôts des contribuables, qu'ils aient des enfants ou non. Donc, les ménages sans enfant contribuent largement aux soutiens financiers nécessaires disponibles pour les familles avec enfants, pour qui, on le comprend bien, les coûts sont évidemment plus élevés que pour les ménages qui n'ont pas d'enfant à charge. C'est une forme évidente de justice sociale.

Et puis, faut-il le rappeler aussi, quand vous avez des enfants, vous avez droit à de multiples déductions qui ont pour objectif de vous aider financièrement. Plus votre revenu est modeste, plus le soutien du gouvernement est généreux. Plus votre revenu est élevé, moins l'État vient vous aider. Ça aussi, c'est de la justice sociale.

Luc Godbout et Suzy Saint-Cerny écrivaient en 2008 que le revenu après impôts, cotisations sociales et prestations était plus élevé chez les couples avec enfants que dans les ménages sans enfant. Voici quelques données :

Bien sûr, les chiffres ont changé depuis 2008 et je serai heureux de parler de nouvelles données des chercheurs sur ce dossier. Les frais de garderie au Québec notamment ont été modifiés. Le gouvernement Harper a aussi introduit pendant deux ans le fractionnement de revenu entre conjoints avec enfants. Le gouvernement Trudeau va, par ailleurs, introduire une nouvelle Allocation canadienne aux enfants qui ne sera pas imposable, un nouvel avantage pour les familles avec enfants.

Ainsi, en 2008 comme en 2016, une chose est claire : les gens qui n'ont pas d'enfant paient déjà plus d'impôts que les gens qui ont des enfants. Voilà.

Économie