•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shane Dyck : un modèle de courage

Shane Dyck (d) et son entraîneur Grant Reid

Shane Dyck (d) et son entraîneur Grant Reid

Photo : Radio-Canada/Jillian Taylor

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le culturiste Winnipegosis Shane Dyck qui a failli mourir suite à un accident de moto est de retour sur scène pour une compétition.

Shane Dyck avait 20 ans au moment de l'accident et pratiquait la moto depuis environ un an et demi. La seule chose dont il se souvient, ce sont des phares et ensuite de s'être réveillé à l'hôpital.

L'accident lui a brisé 15 vertèbres et sa colonne vertébrale est fusionnée par quatre tiges de métal et 22 boulons. Il est resté six mois à l'hôpital et les médecins lui donnaient 1 chance sur 100 de remarcher un jour. Il a dû réapprendre à tout faire.

« J'avais besoin de trois personnes quand je voulais m'asseoir. J'ai dû apprendre à utiliser une fourchette de nouveau et même à respirer. J'avais beaucoup de travail à faire avant de penser me tenir debout », explique Shane Dyck.

Shane Syck s'est brisé 15 vertèbres dans l'accident de motoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Shane Dyck s'est brisé 15 vertèbres dans l'accident de moto

Photo : Shane Dyck

Le jeune homme refusait de se voir en fauteuil roulant pour le restant de sa vie et était déterminé à remarcher. Il était également persuadé qu'il allait se remettre au culturisme un jour.

« Les médecins m'ont dit que si je n'avais pas été en aussi bonne forme physique, je serais mort dans la rue », raconte-t-il.

Il croit que sa masse musculaire a protégé sa colonne vertébrale et lui a évité une paralysie certaine. Durant son séjour à l'hôpital, Shane Dyck a perdu 32 kg. « J'ai traversé une phase de dépression parce que j'étais tellement actif physiquement et soudainement, plus rien », dit-il.

Le culturiste Shane Dyck quelques semaines avant la compétitionAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le culturiste Shane Dyck quelques semaines avant la compétition

Photo : Shane Dyck

Durant sa convalescence, Shane Dyck a reçu beaucoup de soutien moral de son entraîneur Grant Reid. Il était présent à toutes les étapes de sa rééducation.

Le 19 mars prochain, Shane Dyck participera à sa première compétition depuis l'accident. Son entraîneur avoue avoir toujours eu confiance qu'il reprendrait la compétition un jour.

Malgré les encouragements de son entraîneur. Shane Dyck est très nerveux de remonter sur scène. « Mon équilibre n'est plus le même, je pourrais faire une chute. J'ai aussi des spasmes dans mes jambes ce qui m'empêche de faire la pose aussi bien qu'auparavant. »

Maintenant Shane Dyck boite quand il marche à cause d'une blessure neurologique à sa colonne vertébrale.

Il n'est pas capable de courir ou de pratiquer de sport. Il doit encore subir une chirurgie aux jambes, mais il est reconnaissant de pouvoir marcher malgré le pronostique des médecins qui l'avaient pratiquement condamné à un fauteuil roulant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !