•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trucs pour bien préparer sa succession numérique

Facebook

Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Notre identité numérique, c'est une montagne d'informations sur notre personne, nos habitudes, notre histoire. Que reste-t-il de cette mine d'or d'informations à notre mort? Vous êtes-vous déjà demandé ce que vos proches feront de vos comptes Facebook, Twitter ou Instagram lorsque vous ne serez plus de ce monde?

Un reportage de Mélissa François TwitterCourriel

Gary Denault, de l'entreprise Rinzinzin s'est penché sur ces questions. Voici quelques pistes pour mieux planifier la « mort numérique ».

1- Faites la liste de vos actifs physiques

Dressez une liste de tous vos périphériques : ordinateurs, portables, tablettes cellulaires et clés USB. Il est important aussi de déterminer votre « courriel maître » ; le plus souvent, il s'agit de l'adresse courriel que vous utilisez à l'ouverture d'un compte personnel sur Facebook ou Twitter ou encore celle que vous donnez à l'ouverture d'un compte bancaire.

C'est aussi à cette adresse que vous recevez l'invitation pour une réunion d'amis du secondaire. Votre adresse courriel principale ainsi que le mot de passe est une information précieuse à transmettre à un proche digne de confiance ou votre notaire. Prenez aussi le temps de déterminer dans quels réseaux sociaux vous existez.

2- Archivez vos contenus photo et vidéos dans un support unique

Pour ce faire, vous pouvez utiliser un système de sauvegarde tel que Dropbox ou encore le nuage iCloud. Prenez également le temps de convertir les souvenirs qui se retrouvent sur des supports médias rarement utilisés de nos jours. Une vieille vidéo sur cassette VHS de votre père décédé peut être un souvenir que vous désirez léguer à un proche.

Avec l'avènement des appareils cellulaires, nous prenons de plus en plus de photos. Elles peuvent paraître anodines sur notre portable, mais elles prennent beaucoup de valeur à la mort d'un proche photographié avec nous. Sauvegardez et imprimez-les.

3- Dictez ce que vous voulez et soyez précis sur vos intentions

Certains désirent que leur compte Facebook soit immédiatement fermé. D'autres, en raison d'obligations professionnelles, préfèrent que leur compte LinkedIn demeure actif quelques semaines après leur mort afin de renvoyer les clients potentiels au numéro de téléphone de l'entreprise qui apparait désormais sur leur profil. Que désirez-vous? Discutez-en avec proches.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !