•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget de l’Ontario : à quoi s’attendre demain?

Chargement de l’image

Le ministre des Finances, Charles Sousa

Photo : La Presse canadienne / FRED CHARTRAND

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement ontarien ne devrait pas hausser les impôts dans le budget demain, selon nombre d'observateurs, mais les frais d'usagers pourraient augmenter.

La vente d'actifs, tels que le distributeur d'électricité Hydro One, devrait aussi aider les libéraux à investir dans les infrastructures, tout en sortant du rouge.

Le déficit provincial est actuellement de 7,5 milliards de dollars. Le gouvernement a promis de l'éliminer d'ici 2017-2018.

« La croissance économique n'est pas aussi substantielle que le gouvernement l'espérait [pour effacer le déficit]. »

— Une citation de  Ian Roberge, politologue au Collège universitaire Glendon de Toronto

La politologue Geneviève Tellier de l'Université d'Ottawa attend plus de détails dans le budget sur la façon dont les libéraux comptent s'y prendre pour éliminer le déficit.

Le professeur James McKellar de l'école de gestion Schulich de l'Université York pense que le gouvernement pourrait accroître ses revenus en haussant les frais d'usagers, que ce soit pour un permis de chasse ou le renouvellement d'un permis de conduire, même si de telles hausses sont toujours impopulaires.

M. McKellar souligne, en revanche, que le secteur manufacturier ontarien a pu tirer profit de la faiblesse du dollar canadien, stimulant l'économie et augmentant les revenus d'imposition du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario