•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé publique dans les réserves : des chefs autochtones sonnent l'alarme

Le grand chef-adjoint de la nation Nishnawbe Aski, Alvin Fiddler.

Le grand chef-adjoint de la nation Nishnawbe Aski, Alvin Fiddler.

Radio-Canada

Le grand chef de la nation Nishnawbe Aski dans le nord de l'Ontario, Alvin Fiddler, déclare un état d'urgence sanitaire. Il dit que l'inaction du gouvernement pour régler les problèmes de santé de la population laisse les habitants dans un état de crise.

Alvin Fiddler veut entres autres attirer l'attention sur le haut taux de fièvre rhumatismale qui sévit dans certaines communautés du nord-ouest de la province - jusqu'à 75% plus élevé dans la région qu'ailleurs au pays.

Ce que disent les chefs ici, ce n'est pas exagéré, c'est exactement la situation, on accepte des situations envers les femmes et les enfants autochtones qu'on n'accepterait pas du reste de la société.

Pierrot Ross-Tremblay, directeur du département de sociologie à l'Université Laurentienne

Suicide, manque d'eau potable, pénurie de logements

La liste des doléances est longue : du manque d'accès à l'eau potable à la pénurie de logements, les conditions de vie dans les réserves isolées du Grand Nord sont inadéquates, selon lui. 

Le grand chef dénonce également le manque criant de lits pour les soins de longue durée. Selon lui, il y a à peine 20 lits pour 30 000 habitants.

Alvin Fiddler affirme que les cliniques manquent d'équipement et de médicaments et que les autorités le savent. Il demande donc aux gouvernements fédéral et provincial de s'attaquer immédiatement à ces problèmes. Il réclame aussi un appui immédiat pour régler les problèmes de santé mentale dans sa communauté, où le taux de suicide chez les jeunes est en hausse.

Lorsqu'un enfant de 10 ans s'enlève la vie, comme c'est arrivé avant Noel dans une des réserves, c'est un signe que le système de santé a lamentablement échoué

Alvin Fiddler, grand chef de la nation Nishnawbe Aski

La nation Nishnawbe Aski

  • 49 réserves
  • 40 000 autochtones
  • s'étend sur le territoire du traité no 9 et une partie du territoire du traité no 5 
  • langues parlées : Cri, Ojibwe, OjiCree, Algonquin

Le grand chef Fiddler demande aussi à la ministre fédérale des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, de lui remettre un plan détaillé avec un échéancier pour régler les problèmes d'approvisionnement en eau potable. ll réclame d'ailleurs une rencontre le plus tôt possible avec les ministres de la Santé du fédéral et du provincial. 

Le ministère de la Santé de la province s'engage à revoir la façon dont les soins sont offerts aux autochtones, sans donner de détails.

De leur côté, les Affaires autochtones du Canada nous ont redirigés vers la ministre de la Santé, Jane Philpott.  Par courriel, elle a répondu que les problèmes de santé auxquels font face les communautés autochtones sont inacceptables. Elle affirme que des fonctionnaires rencontrent régulièrement les Premières Nations du nord de l'Ontario, pour trouver de meilleures façons de leur venir en aide. 

Ontario

Autochtones