•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey junior : un joueur menotté après avoir craché sur un arbitre

Joueur de hockey

Photo : iStock

Radio-Canada

Un joueur du Hockey-Experts de Sherbrooke a mis fin à sa carrière dans le junior AA de façon rocambolesque, dimanche soir. Olivier Marcotte a terminé son dernier match au sein de cette ligue menotté sur la patinoire, après avoir apparemment craché au visage d'un arbitre.

L'équipe de Sherbrooke affrontait les Pétroles A.A. Courchesne, à l'aréna Pierre-Provencher de Nicolet, lorsque l'incident est survenu. Elle a été éliminée des séries éliminatoires de la Ligue, ce soir-là, l'adversaire l'emportant 9 à 3.

Olivier Marcotte s'en serait pris à l'arbitre après avoir été expulsé de la partie. Furieux, il lui aurait craché au visage, puis aurait jeté les gants pour se battre. Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec, Annie Thibodeau, il y aurait également eu voie de fait contre l'arbitre.

Le jeune homme de 21 ans a été relâché peu de temps après. Aucune plainte n'a été portée contre lui.

Olivier Marcotte semble pourtant un joueur peu puni comparativement à ses coéquipiers. Bien qu'il ait écopé de deux suspensions en trois parties jouées, il n'a récolté que 13 minutes de punition, selon les statistiques de la Ligue. Pour le même nombre de parties jouées, certains joueurs ont reçu 48, 58 et même 82 minutes de punition.

Peu de sanctions

Comme le joueur en était à sa dernière participation, le président de la Ligue junior AA Mauricie-Estrie, Serge Campeau, explique que les sanctions qu'il pourrait recevoir auront peu d'impacts. Un événement du genre reste au dossier du joueur pendant un an, précise le président.

« Ça pourrait avoir un impact s'il voulait devenir entraîneur », a-t-il indiqué.

Serge Campeau souhaite d'abord entendre les différentes versions des faits avant de réagir à l'événement, mais confirme que la ligue « n'approuve pas ce genre de geste ».

Une enquête interne est en cours, et les résultats devraient être connus d'ici quelques jours. Quant à la police, elle explique que si la victime ne porte pas plainte contre le joueur, le dossier sera fermé. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Justice et faits divers