•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

T.-N.-L. a le taux le plus élevé de maladies du coeur au pays, selon un cardiologue

Les populations des Premières Nations, Inuits et Métis sont plus susceptibles d'être victimes d'une maladie du coeur
Les populations des Premières Nations, Inuits et Métis sont plus susceptibles d'être victimes d'une maladie du coeur
Radio-Canada

Les maladies cardiaques sont beaucoup plus communes à Terre-Neuve-et-Labrador qu'ailleurs au pays, selon un cardiologue de la province.

Terre-Neuve-et-Labrador se trouve aussi en tête du peloton pour l'hypertension, l'obésité et le diabète.

C'est un problème qui est attribuable au style de vie, au régime alimentaire des Terre-Neuviens et au tabagisme, affirme le cardiologue Sean Connors.

Il ajoute que le nombre d'années de vie perdues en raison des maladies cardiaques à Terre-Neuve-et-Labrador est 50 % plus élevé que la moyenne canadienne.

Il souligne qu'il faut d'abord surmonter l'insouciance des résidents de Terre-Neuve-et-Labrador quant à leur état de santé.

« Les Terre-Neuviens perçoivent leur santé comme étant meilleure que ce qu'elle est vraiment, affirme le cardiologue. Il faut agir [pour corriger cette perception]. »

Une maladie coûteuse pour le gouvernement

Une étude menée par la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC démontre que les maladies cardiaques sont l'une des principales causes d'hospitalisation au pays.

Les patients qui souffrent d'insuffisance cardiaque font des séjours longs et fréquents à l'hôpital.

La Fondation estime que l'insuffisance cardiaque engendre des coûts directs de plus de 2,8 milliards de dollars par année au pays.

Il est juste de qualifier cela d'épidémie.

Le Dr Sean Connors, cardiologue

Selon le Dr Connors, environ un million de Canadiens souffrent d'une maladie cardiaque.

La Fondation avance même que l'insuffisance cardiaque est une épidémie au Canada, ce qui est juste selon le cardiologue Sean Connors.

Il ajoute que 20 % des patients hospitalisés pour un problème cardiaque seront réadmis en moins de 30 jours.

Acadie

Santé