•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TappCar se lance dans la course au covoiturage contre Uber

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'entreprise albertaine Tappcar veut concurrencer Uber et les taxis à Edmonton.

L'entreprise albertaine Tappcar veut concurrencer Uber et les taxis à Edmonton

Photo : ICI RadioCanada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une nouvelle entreprise veut profiter du règlement municipal d'Edmonton légalisant les services de transport de passagers. TappCar souhaite concurrencer le taxi et Uber.

L'entreprise établie à Edmonton veut mettre en place un nouveau service dit hybride entre le taxi et le covoiturage dans le but de concurrencer directement Uber et les taxis en toute légalité, explique son porte-parole Pascal Ryffel.

TappCar veut respecter les lois. Les règlements sont en place pour ça, non ? 

Pascal Ryffel, porte-parole de TappCar
Pascal Ryffel, le porte-parole de l'entreprise albertaine de covoiturage TappCar.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pascal Ryffel, le porte-parole de l'entreprise albertaine de covoiturage TappCar.

Photo : ICI RadioCanada

TappCar aura des véhicules adaptés aux personnes handicapées, des voitures de luxe et des voitures traditonnelles qui seront toutes conduites par des chauffeurs munis d'un permis de classe 4, un permis de classe commerciale.

Les conducteurs de TappCar seront syndiqués auprès de l'organisme Teamsters et seront admissibles à des avantages sociaux, détaille Pascal Ryffel.

Le respect de nos employés est une priorité pour nous.

Pascal Ryffel, porte-parole de TappCar

Le président de l'association des chauffeurs de taxi d'Edmonton se réjouit que TappCar décide de respecter les règles imposées par la Ville d'Edmonton. Baljar Manhas ajoute qu'il ne considère par ce nouveau service de covoiturage comme une menace pour les taxis.

TappCar n'est pas une menace, cela prend du temps pour se construire une clientèle.

Baljar Manhas, président de l'association des chauffeurs de taxi d'Edmonton

Le règlement municipal sur les nouveaux services de transport de passagers à Edmonton entrera en vigueur le 1er mars. Les entreprises de covoiturages voulant s'implanter dans la capitale albertaine devront payer un permis, disposer d'une assurance commerciale et leurs clients devront réserver leur course par téléphone ou en ligne.

TappCar compte suivre ces règles et proposer ses services aux Edmontoniens au mois de mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !