•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Essar Steel Algoma : 120 entreprises et la Ville de Sault Ste-Marie risquent de perdre de l'argent

L'aciérie d'Essar Steel Algoma à Sault-Sainte-Marie

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Essar Steel Algoma doit environ 26 millions $ à des entreprises de Sault-Sainte-Marie et 15,1 millions $ à la Ville, mais ces créanciers pourraient ne pas se faire rembourser entièrement.

Un texte de Stéphany LaperrièreTwitterCourriel

Environ 120 entreprises de Sault-Sainte-Marie ont prêté des fonds ou vendu des biens et services à l'aciérie. Pour cette ville de près de 80 000 habitants, le poids de cette dette est considérable.

« Certaines entreprises ont dû renvoyer des gens parce qu'ils avaient été embauchés précisément pour des besoins créés par Essar Steel Algoma », affirme Tom Dodds, PDG de la Société de développement économique de Sault-Sainte-Marie.

Une liste des créances a été établie (Nouvelle fenêtre) quand Essar Steel Algoma s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, en novembre dernier.

Le sort des 164 millions $ de créances non garanties, dont près du quart est dû à des entreprises de Sault-Sainte-Marie et à la Ville, ne sera déterminé qu'à l'issue du processus de sollicitation d'investisseurs et d'acquéreurs potentiels commencé la semaine dernière.

Cette démarche vise à obtenir des offres d'achat ou d'investissement, ce qui implique dans les deux cas une restructuration de la dette de l'entreprise.

« Les créanciers non garantis sont en bas de l'échelle. Par conséquent, lors de ces processus de sollicitation, leurs attentes concernant ce qu'ils pourront récupérer sont généralement très basses », dit Acton Gordon, avocat chez Wishart Law Firm LLP.

Ceux à qui Essar Steel Algoma doit le plus :

  • La Ville de Sault-Sainte-Marie : 13 998 028 $
  • Triple M Metal LP : 4 051 098 $
  • Algoma Tubes Inc : 1 566 395 $
  • Superior Industrial Services : 1 477 928 $
  • R.F. Contracting : 1 400 747 $

Démarches des créanciers

Essar Steel Algoma a jusqu'au 31 août 2016 pour conclure une transaction d'achat ou d'investissement qui sera homologuée par les tribunaux.

Entre-temps, la compagnie bénéficie d'un prêt de 200 millions $ d'un groupe d'investisseurs orchestrés par Deutsche Bank qui leur permet de poursuivre leurs opérations sous de nombreuses conditions. Cette entente demeurera en place jusqu'au 1er septembre 2016.

Malgré tout, des entrepreneurs de Sault-Ste-Marie ont perdu l'espoir de récupérer les sommes qui leur sont dues. Essar Steel Algoma doit quelques milliers de dollars à Sam Lepore, propriétaire de Steelton Shoe Store.

C'est sans doute de l'argent que je ne reverrai jamais.

Sam Lepore, proriétaire de Steelton Shoe Store

Les créanciers ont jusqu'au 26 février 2016 pour soumettre une preuve des montants qu'Essar Steel Algoma leur doit.

Selon plusieurs, la dette actuelle d'Essar Steel Algoma serait plus élevée que ce qui est reflété dans la liste des créances.

La créance de la Ville de Sault-Sainte-Marie s'élève maintenant à 15,1 millions de dollars, en raison des intérêts accumulés sur les 14 millions $ d'impôts fonciers non payés et des frais pour les services d'aqueduc et d'égout.

Ce lundi, le Conseil municipal de Sault-Sainte-Marie déterminera s'il pourra mettre de côté 175 000 $ pour retenir les services d'un avocat qui représentera la ville dans le cadre de la restructuration.

Continuité des opérations

Brenda Stenta, porte-parole d'Essar Steel Algoma, est convaincue que la compagnie trouvera des acheteurs ou des investisseurs dans le cadre du processus de sollicitation.

« Nous opérons d'une manière efficace et à faible coût. Nous sommes persuadés qu'Essar Steel Algoma est un actif attrayant », affirme-t-elle.

Quant aux dettes, elle indique qu'elles seront traitées lors de la restructuration. « Il est trop pour dire quel sera le résultat du processus. Disons simplement qu'une offre viable qui nous permettrait de poursuivre nos opérations serait bénéfique pour toutes les parties prenantes », explique Brenda Stenta.

Elle précise qu'Essar Steel Algoma dépense environ 1,2 milliard de dollars en biens et services annuellement. De ce montant, 200 millions, soit 17 %, sont perçus par des entreprises de la région de Sault Sainte-Marie.

Nord de l'Ontario

Économie