•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe kurde dissident du PKK revendique l'attentat d'Ankara

Des proches des victimes de l'attentat à la voiture piégée qui a fait 28 morts à Ankara se réconfortent mutuellement.
Des proches des victimes de l'attentat à la voiture piégée qui a fait 28 morts à Ankara se réconfortent mutuellement. Photo: La Presse canadienne / Burhan Ozbilici
Reuters

Un groupe dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a revendiqué l'attentat-suicide qui a fait 28 morts mercredi à Ankara.

Les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK) disent vendredi sur leur site Internet avoir agi en représailles aux opérations des forces turques à Cizre, ville proche de la frontière syrienne où plusieurs centaines de séparatistes ont été tués depuis décembre, et promettent d'autres attentats.

L'auteur de l'attaque, né à Van, dans le sud-est majoritairement kurde de la Turquie, était âgé de 26 ans, précisent-ils.

Le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a assuré jeudi que l'attentat avait été commis par un milicien kurde venu de Syrie avec l'appui du PKK.

Né en 1992 à Hassaké, dans le nord de la Syrie, Salih Necar appartenait aux milices des Unités de protection du peuple (YPG), associées au parti kurde de l'Union démocratique (PYD), selon les autorités turques.

Les TAK, qui disent avoir rompu avec le PKK, avaient déjà revendiqué le tir de mortier qui a fait un mort en décembre à l'aéroport Sabiha Goksen d'Istanbul.

International