•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de loi pour offrir des soins de santé mentale plus rapidement aux premiers intervenants

Les pompiers ont été appelés dans l'est de Toronto vers 6h samedi.

Les pompiers ont été appelés dans l'est de Toronto vers 6h samedi.

Photo : Tony Smyth/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La province dépose un projet de loi pour accélérer l'offre de soins de santé mentale aux premiers intervenants atteints du syndrome de stress post-traumatique.

Si le projet de loi est adopté,les premiers intervenants bénéficieraient de la présomption qu'ils souffrent du stress post-traumatique en raison de leur emploi, ce qui leur permettrait d'avoir accès à des ressources et aux traitements plus rapidement.

Selon la province, le projet de loi favoriserait le rétablissement des premiers intervenants:

  • en supprimant la nécessité de démontrer la causalité entre leur stress post-traumatique et leur travail.
  • en accélérant le traitement des demandes de prestations de la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) lorsqu'ils sont diagnostiqués, afin qu'ils reçoivent plus rapidement les prestations et le traitement nécessaire.
  • en obligeant les employeurs de mettre en place un plan de prévention dans leur lieu de travail.

Le nouveau projet de loi s'appliquerait aux agents de police, aux pompiers, au personnel des établissements correctionnels, au personnel des services aux jeunes dans un établissement de garde ou de détention, aux répartiteurs des services de police, d'incendie et d'ambulance, et aux équipes d'intervention d'urgence des Premières Nations.

En tout, 73 000 premiers intervenants ontariens seraient touchées par le projet de loi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario