•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa rétablit la couverture des soins de santé pour tous les réfugiés

Des réfugiés syriens destinés au Canada

Des réfugiés syriens destinés au Canada

Photo : Reuters

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Ottawa rétablit la couverture des soins de santé pour tous les réfugiés qui s'établissent au Canada, éliminant ainsi le système à géométrie variable mis en place par les conservateurs ces dernières années.

À compter du 1er avril, ceux qui cherchent refuge au pays auront tous accès aux mêmes soins, une mesure qui coûtera environ 5,9 millions de dollars par an.

L'année prochaine, certains soins de santé seront également élargis aux réfugiés sélectionnés avant qu'ils n'arrivent au Canada, comme l'examen médical préalable à l'arrivée et les vaccins. Cet autre aspect de la nouvelle mouture du programme fédéral de santé temporaire s'élèvera à 5,6 millions $ à partir de 2017-2018.

Le gouvernement conservateur avait, dans un effort d'économie, substantiellement mis la hache dans le programme en 2012. Essuyant des revers en cour, il avait toutefois dû revenir sur certains aspects de sa réforme.

Lors de la dernière campagne électorale, les libéraux avaient promis de rétablir le plein financement des soins de santé des réfugiés.

Selon la ministre de la Santé, Jane Philpott, même si les compressions des conservateurs visaient à faire des économies, cela s'avérait contre-productif, puisque la facture était simplement refilée aux provinces. D'autre part, puisqu'on ne faisait plus de suivi prénatal, par exemple, des cas problèmes qui auraient pu être diagnostiqués en amont empiraient, causant encore plus de frais pour l'État.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !