•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travailleurs étrangers temporaires : Ottawa veut revoir les règles

Des travailleurs étrangers temporaires canadiens.

Des travailleurs étrangers temporaires canadiens.

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral pourrait complètement revoir les règles encadrant les travailleurs étrangers temporaires. Le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Dominic LeBlanc, confirme que le gouvernement étudiera la question.

Cette situation plaît aux industries qui dépendent des travailleurs étrangers temporaires dans les provinces de l'Atlantique.

La réforme du précédent gouvernement conservateur au programme des travailleurs étrangers temporaires pourrait ainsi ne pas faire long feu. Le gouvernement Trudeau confirme qu'il a l'intention de réviser les règles.

La réforme controversée avait soulevé la grogne des industries saisonnières en Atlantique puisque les travailleurs étrangers ne pouvaient pas représenter plus de 10 % de la main-d'oeuvre des entreprises.

Le gouvernement veut mettre sur pied un comité parlementaire qui devra faire des suggestions afin de trouver des solutions permanentes.

Dominic LeBlanc affirme que le gouvernement compte revoir le programme afin qu'il réponde aux besoins de l'industrie.

Pour moi, la vraie solution, ce n'est pas simplement de continuer un programme de travailleurs étrangers, c'est de recruter des gens de l'étranger pour venir travailler dans les usines chez nous, mais de leur donner une voix qui va les amener à la citoyenneté, à la résidence permanente. C'est [de] ça que le Nouveau-Brunswick a besoin.

Le député et leader parlementaire, Dominic LeBlanc
Travailleurs étrangers temporaires

Photo : CBC

Soupir de soulagement pour les transformateurs

De leur côté, les propriétaires d'usines de transformation de fruits de mer poussent un soupir de soulagement. Ils réclament plus de souplesse dans l'embauche des travailleurs étrangers pour assurer la production.

Le directeur des affaires corporatives de Pêcheries Westmorland, Nat Richard, croit qu'un changement serait une grande victoire pour la région de l'Atlantique. Il croit qu'autant les transformateurs que les pêcheurs en bénéficieraient.

« Tout ça, c'est encore très embryonnaire, on verra bien comment ça évolue, dit Nat Richard. Mais il est clair qu'il y a quand même une ouverture et une meilleure compréhension des défis de notre industrie ici, dans la région Atlantique. »

Le gouvernement n'a pas révélé d'échéancier précis sur de possibles changements au programme des travailleurs étrangers temporaires.

Acadie

Économie