•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les futurs expropriés de l'autoroute 85 s'organisent

Plusieurs personnes ont fait entendre leur mécontentement face au projet préliminaire de la phase 3 du prolongement de l'autoroute 85

Plusieurs personnes ont fait entendre leur mécontentement face au projet préliminaire de la phase 3 du prolongement de l'autoroute 85

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les propriétaires de Saint-Honoré-de-Témiscouata et de Saint-Louis-du-Ha! Ha! touchés par les expropriations en lien avec la phase 3 de l'autoroute 85 se regroupent afin de créer un nouveau comité Urgence 85.

Un texte de Sébastien DesrosiersTwitterCourriel

Les futurs expropriés déplorent n'avoir toujours pas été contactés, sept mois après l'annonce officielle des travaux de phase 3 de l'autoroute, entre Saint-Antonin et Saint-Louis-du-Ha! Ha!. Ceux-ci ne devraient commencer qu'en 2018.

Le comité a conservé le nom Urgence 85, à l'instar du groupe composé de maires, de conseillers et de citoyens expropriés formé en mars 2015, tout en identifiant de nouveaux objectifs. Le porte-parole du comité, Richard Dubé, dit vouloir que la route soit faite le plus rapidement possible puisqu'elle est très dangereuse.

À Saint-Honoré, l'autobus scolaire arrête encore prendre les enfants le long de la 185, puis c'est pas arrivé juste une fois où il est passé près d'avoir des accidents. Ce serait un drame.

Une citation de :Richard Dubé, porte-parole, comité Urgence 85

« Ça fait quand même près de 10 ans que le tracé préliminaire a été déposé au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), rappelle-t-il. Il y a des personnes que ça fait justement 10 ans qu'elles vivent en otage à savoir quand ça va arriver, quand ça va passer, qui auraient des projets, mais qui n'osent pas les réaliser parce qu'elles sont en attente de la fin du processus. »

Urgence 85 veut se faire le porte-parole des citoyens expropriés et ainsi entreprendre des démarches auprès du ministère des Transports, des députés concernés et des municipalités. Le comité compte ensuite transmettre et échanger l'information qui sera obtenue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec