•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rimouski plaide en faveur du centre de recherches en biotechnologies marines

crbm rimouski
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le conseil municipal de Rimouski soutient les efforts du CRBM, le Centre de recherche sur les biotechnologies marines, pour obtenir un financement adéquat auprès du gouvernement du Québec.

Dans une résolution adoptée lundi soir, les élus rimouskois appuient fortement la demande de renouvellement des budgets du CRBM formulée au gouvernement.

Le maire Éric Forest ne craint pas un désengagement de l'État, mais estime qu'il est important de soutenir un organisme qui permet à Rimouski de se démarquer dans le domaine de la recherche maritime.

Selon lui, l’organisme a « démontré un niveau de revenus autonomes supérieur à la moyenne et les évaluations des ministères concernés sont excellentes. »

« Leur rôle ce n’est pas d’organiser des soupers spaghetti pour financer l’opération d’un centre comme celui-là. »

— Une citation de  Éric Forest, maire de Rimouski

« Maintenant, il faut livrer la marchandise et il faut leur donner les ressources financières nécessaires pour assumer pleinement leur rôle », dit le maire.

Conjoncture favorable

Présent à l'assemblée, le directeur général du CRBM, Guy Viel, s'est dit heureux de cet appui, et demeure optimiste d'obtenir le financement nécessaire. D’autant plus, que le centre est « à une étape de développement international, notamment avec la Norvège, la France et la Caroline du Nord ».

Guy Viel mise aussi sur l'avenir avec l'implantation prochaine à Rimouski d'un Institut France-Québec sur la recherche maritime.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec