•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième ex-dirigeant de la RUSADA meurt subitement

Nikita Kamaev

Nikita Kamaev

Photo : www.yahoo.com

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ex-directeur général de l'Agence russe antidopage, la RUSADA, est mort deux mois après avoir quitté son poste en plein scandale.

Au cours d'un entretien téléphonique avec l'Associated Press lundi, une porte-parole de la RUSADA a confirmé le décès de Nikita Kamaev, qui n'était âgé que de 52 ans.

L'ex-directeur général de la RUSADA Ramil Khabriev a déclaré à l'agence Tass que Kamaev aurait succombé à une crise cardiaque foudroyante chez lui après une sortie de ski de fond. Khabriev a ajouté qu'il n'avait jamais entendu parler que Kamev pouvait avoir des ennuis cardiaques.

Kamaev et Khabriev ont quitté la RUSADA en décembre parce que le ministre des Sports souhaitait que l'agence antidopage russe mette en place de nouvelles réformes sous une nouvelle direction, un mois après que l'Agence mondiale antidopage (AMA) l'eut déclarée non conforme.

Une commission de l'AMA a accusé la RUSADA d'avoir camouflé des tests positifs d'athlètes russes, de les avoir prévenus de tests qui devaient être inopinés et d'avoir permis à des athlètes suspendus de prendre part à des compétitions.

Le décès de Kamaev est survenu moins de deux semaines après celui d'une autre figure marquante de la RUSADA, son fondateur Vyacheslav Sinev. Celui qui a quitté l'organisme en février 2010 est mort le 3 février selon la RUSADA, qui n'a pas donné plus de détails.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !