•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-premier ministre israélien Ehoud Olmert derrière les barreaux

Ehud Olmert

Ehud Olmert

Photo : Reuters/Finbarr O'Reilly

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien premier ministre israélien Ehoud Olmert a publié lundi une vidéo dans laquelle il clame son innocence avant de se rendre dans une prison du centre d'Israël, où il doit passer 19 mois pour des faits de corruption.

Ehoud Olmert, 70 ans, est le premier ancien chef de gouvernement d'Israël à entrer en prison. Quand il était à la tête du gouvernement, de 2006 à 2009, il a travaillé à un accord de paix avec les Palestiniens, jusqu'à ce que des accusations de corruption le contraignent à démissionner.

« En tant que premier ministre, j'ai été chargé de la plus haute responsabilité de protéger les citoyens d'Israël, a déclaré Ehoud Olmert dans une vidéo livrée aux médias. Aujourd'hui, je suis celui qui est derrière les barreaux. À ce stade, il est important pour moi de dire une fois encore, comme je l'ai dit au tribunal et en dehors, que je démens complètement les accusations de corruption à mon encontre », ajoute-t-il.

Il a ensuite pris le chemin de la prison de Maasiyahu dans le centre d'Israël, accompagné par un cortège motorisé sous la protection de gardes du corps accordé aux anciens dirigeants. L'ancien premier ministre devait être incarcéré dans une aile de la prison où il sera séparé du reste de la population carcérale avec ses deux codétenus pour des raisons de sécurité.

Deux compagnons de cellule

Il portera l'uniforme des prisonniers, aura deux compagnons de cellule et passera sa première journée à être examiné pour voir s'il souffre de tendances suicidaires. Ehoud Olmert a été condamné en 2014 pour deux faits de corruption, pour avoir accepté 179 000 $ de la part de promoteurs pour un projet immobilier considéré comme l'un des plus laids de la ville et 22 000 $ pour une affaire foncière.

Sa condamnation à six ans de prison a été réduite à 18 mois par la Cour suprême, qui a annulé la condamnation dans la première affaire. Dans cette affaire, rejugée le mois dernier, Ehoud Olmert a finalement été condamné à un mois de prison pour obstruction à la justice.

Un autre procès, où il a été condamné à huit mois de prison en mai dernier pour des sommes reçues de la part d'un homme d'affaires américain, fait encore l'objet de recours. D'autres hommes politiques israéliens ont séjourné en prison ces dernières années, notamment l'ancien président Moshe Katsav, pour viol, et l'actuel ministre de l'Intérieur Aryieh Deri, qui a été emprisonné pour corruption.

Juriste de formation, M. Olmert est entré en politique dans les années 70 en tant que député de la Knesset, où il s'est attaqué au crime organisé. À la tête du gouvernement, il a mené les guerres d'Israël au Liban en 2006 et dans la bande de Gaza en 2008.

Il a également revendiqué des progrès importants dans les négociations avec les Palestiniens, proposant un retrait d'Israël d'une grande partie de la Cisjordanie, bien qu'aucun accord n'ait été conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !