•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la Banque Scotia appuie le projet de pipeline d'Énergie Est

Le président et chef de la direction de la Banque Scotia, Brian Porter, à l'assemblée générale annuelle de l'entreprise d'avril 2014, à Kelowna en Colombie-Britannique.

Photo : Ben Nelms/Reuters

La Presse canadienne

Le dirigeant d'une des plus grandes banques au Canada, la Scotia, presse le gouvernement Trudeau d'investir dans le projet de pipeline d'Énergie Est.

Brian Porter, président du conseil d'administration de la Banque Scotia, affirme que le projet pourrait stimuler l'économie canadienne « chancelante » en créant des milliers d'emplois et en permettant au pétrole de l'Alberta de faire sa place sur les marchés mondiaux.

Le pipeline proposé de 4600 kilomètres de la société TransCanada est fortement contesté, notamment par les maires de la grande région de Montréal, appuyés par les organismes environnementaux. La Communauté métropolitaine de Montréal estime que les retombées économiques seraient bien minces en comparaison des coûts qu'entraînerait un déversement majeur.

Cette opposition a été dénoncée par plusieurs élus de l'Ouest canadien, dont le premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall. M. Wall a été cinglant, en laissant entendre que les maires de la région de Montréal « devraient peut-être rembourser les 10 milliards de dollars reçus en péréquation de l'Ouest canadien ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie pétrolière

Économie