•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sensibilisation à l'autisme : une journée dans la vie d'Alexandre

Radio-Canada

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue lançait aujourd'hui la trousse de sensibilisation à l'autisme « Parle-moi de TSA », pour Trouble du Spectre de l'Autisme. La trousse a pour objectif de briser les préjugés et de favoriser l'intégration des personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme. Question de comprendre comment se vit cette réalité au quotidien, Émilie Parent-Bouchard est allée visiter une famille dont le garçon de 10 ans est atteint de cette condition neurologique.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue lançait aujourd'hui la trousse de sensibilisation à l'autisme « Parle-moi de TSA », pour Trouble du Spectre de l'Autisme. La trousse a pour objectif de briser les préjugés et de favoriser l'intégration des personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme. Question de comprendre comment se vit cette réalité au quotidien, Émilie Parent-Bouchard est allée visiter une famille dont le garçon de 10 ans est atteint de cette condition neurologique.

Avec les informations d’Émilie Parent-BouchardTwitterCourriel

Alexandre, 10 ans, de Rouyn-Noranda, a été diagnostiqué à l'âge de 2 ans. À sa sortie de l'école, vendredi dernier, il partait avec sa famille pour Val-d'Or où il allait récupérer Uhura, un berger allemand de huit mois qui suit un entraînement pour devenir son chien d'assistance spécialisé.

Il servira à protéger Alexandre, mais surtout à lui permettre de s'ouvrir sur le monde à travers le langage, la communication et la sociabilisation, autant de difficultés qui ponctuent le quotidien des personnes autistes.

Mais Uhura, c'est aussi la manière qu'a trouvé la famille Morissette-Guimont pour faire son propre bout de chemin de sensibilisation sur l'autisme.

Écoutez cette rencontre avec Dany Morissette, Julie Guimont et le petit Alexandre.

Le processus de dressage et le lien d'amitié qui se tisse entre Alexandre et Uhura est décrit dans le blogue « Un ami pour Alexandre ».

Une trousse de sensibilisation interractive

La trousse de sensibilisation à l'autisme « Parle-moi de TSA »La trousse de sensibilisation à l'autisme « Parle-moi de TSA » Photo : ICI Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Composée de huit outils interactifs, dont une bande dessinée, des jeux, des vidéos et des mises en scènes, la trousse de sensibilisation à l'autisme « Parle-moi de TSA » présentée aujourd'hui par l'UQAT viendra en aide aux familles comme celle des Morissette-Guimont afin de démystifier leur réalité.

L'étudiante à la maîtrise en psychoéducation qui a conçu la trousse, Catherine Charbonneau, explique qu'elle s'adresse tant aux tout petits qu'aux plus grands. « On a plusieurs outils qui ciblent différents groupes d'âge, explique-t-elle. C'est important pour nous de venir aider à sensibiliser les enfants d'âge primaire de 6 ou 7 ans autant que les adultes et les intervenants, les parents. »

Elle-même maman d'un garçon autiste de 14 ans, la professeure en psychoéducation qui a chapeauté le projet concède que cette nouvelle a réorienté sa carrière, auparavant orientée vers la délinquance. Marie-Hélène Poulin souligne que malgré l'augmentation de la prévalence de l'autisme de 25 % chaque année depuis 2000, cette condition neurologique demeure méconnue. C'est pourquoi elle a décidé de rendre la trousse disponible gratuitement sur le site web de l'UQAT.

« Il n'y a aucun frais d'associé au téléchargement des outils parce qu'on veut que ça rejoigne la réalité de beaucoup de gens [...] C'est important de rejoindre le plus de gens possible parce que ça peut être un collègue de travail qui est autiste, ça peut être un parent avec qui on travaille qui a un enfant autiste », cite-t-elle comme exemple.

Des ateliers de familiarisation avec les outils de la trousse seront organisés le 16 février à Rouyn-Noranda et le 18 février à Val-d'Or.