•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mode de scrutin : le PM de l'Î.-P.-É tente de saboter une réforme selon certains

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan

Photo : La Presse canadienne / PC/Andrew Vaughan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un organisme de l'Î.-P.-É. qui cherche à obtenir la représentation proportionnelle accuse le premier ministre de l'Î.-P.-É., Wade MacLauchlan, de tenter de saboter l'examen du mode de scrutin qui doit avoir lieu plus tard cette année.

Le premier ministre MacLauchlan a déclaré, lors d'une entrevue de fin d'année, qu'il ne croyait pas à la proportionnelle. « Je pense que ça nous donnerait des gouvernements minoritaires à tout jamais, a-t-il précisé. Nous n'en avons jamais eu à l'Île et nous avons une démocratie efficace et active. »

La Coalition de l'Î.-P.-É. pour la représentation proportionnelle est très déçue de ces commentaires, qui lui rappellent ce qui s'est passé en 2005, la dernière fois où une réforme du mode de scrutin a été envisagée à l'Île.

« Il a suffi, la dernière fois, que les chefs des deux principaux partis déclarent "[cette réforme] est impossible. Les gens ne pourront pas la comprendre [pour couler la proportionnelle]" », rappelle Marie Burge, de l'Institut Cooper, un membre de la Coalition.

La Coalition entend se battre pour mieux faire comprendre son option aux Prince-Édouardiens, à savoir la distribution des sièges aux partis en fonction du nombre de votes qu'ils ont obtenus.

Selon Marie Burge, il ne faut pas avoir peur de gouvernements minoritaires. « Lorsqu'on considère les nombreux exemples de gouvernements minoritaires qui ont été à l'origine d'excellentes politiques de par le monde, il est hypocrite de dire que les gouvernements minoritaires ne fonctionnent pas. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie