•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TransCanada répondra aux questions des Bas-Laurentiens

Un immeuble de TransCanada.

Un immeuble de TransCanada.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

TransCanada rencontrera des résidents du Bas-Saint-Laurent ce soir et demain, jeudi. Dès 16 h aujourd'hui, les représentants de la compagnie seront à Saint-Honoré-de-Témicouata pour une soirée d'information. Une activité similaire se déroulera à Saint-Bruno-de-Kamouraska jeudi.

Un texte de Patrick BergeronTwitterCourriel

Par ailleurs TransCanada annonce la conclusion d'une importante entente avec une firme internationale qui serait bénéfique pour le Québec. Les dirigeants de TransCanada et la présidente d'ABB Canada doivent signer l'entente ce matin à 10 h 30 à Montréal.

L'entente touche l'approvisionneront en électricité des stations de pompage installées le long du futur oléoduc Énergie Est, si jamais le projet est approuvé par les autorités réglementaires.

ABB Canada est une division du Groupe ABB, spécialisé dans les technologies de l'énergie et de l'automation basé à Zurich en Suisse.

Au cours des dernières semaines le projet Énergie Est s'est heurté à une forte opposition des maires de la Communauté métropolitaine de Montréal qui dénoncent les risques environnementaux liés au projet et le peu de retombées prévues pour la province.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a déclaré que l'annonce de ce matin ne serait pas suffisante pour faire accepter ce projet d'oléoduc au Québec.

Greenpeace réagit

Le groupe environnementaliste Greenpeace a réagi à l'entente signée entre TransCanada et ABB Canada. Greenpeace estime que cette annonce ne change rien au fait que le projet Énergie Est est incompatible avec la lutte contre les changements climatiques.

Greenpeace fait aussi valoir que le projet d'oléoduc présente des risques graves pour l'eau potable de millions de Québécois en cas de déversement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec