•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carnets de vaccination : 700 élèves de plus suspendus à Ottawa

Vaccination
Photo: Istockphoto
Radio-Canada

La Santé publique d'Ottawa a procédé, mardi, à de nouvelles suspensions au Conseil scolaire d'Ottawa-Carleton en raison de dossiers d'immunisation qui ne sont pas à jour. Quelque 700 élèves ont été visés par cette mesure au cours de cette cinquième vague de suspensions depuis la mi-décembre.

Les jeunes visés doivent fournir un carnet de vaccination à jour s'ils veulent retourner en classe, sans quoi ils seront suspendus pendant 20 jours.

Plusieurs parents ont déjà envoyé le carnet d'immunisation de leur enfant afin d'éviter une suspension. La Santé publique a d'ailleurs affecté temporairement des employés supplémentaires à la mise à jour des dossiers afin de permettre le retour rapide des élèves à l'école.

Les parents ayant reçu une lettre demandant les renseignements sur l'immunisation de leur enfant peuvent notamment communiquer avec la Santé publique en ligne ou par téléphone. Des cliniques de rattrapage de vaccins sont disponibles sur rendez-vous dans l'est et l'ouest de la ville.

Des vagues de suspensions depuis décembre

En décembre et en janvier, l'organisme avait suspendu un total de 3100 élèves des écoles élémentaires des quatre conseils scolaires de la ville pour les mêmes raisons. La très grande majorité d'entre eux ont pu réintégrer leur classe après avoir mis leur dossier à jour.

En vertu de la Loi sur l'immunisation des élèves de l'Ontario, les enfants qui fréquentent les écoles de la province doivent être vaccinés contre neuf maladies ou obtenir une exemption pour des raisons médicales, religieuses ou de croyance.

Lorsqu'on inscrit un enfant à l'école en Ontario, il est obligatoire de présenter un dossier de vaccination. Toutefois, la mise à jour ne se fait pas automatiquement. C'est aux parents d'aviser la Santé publique lorsqu'un vaccin obligatoire est donné à l'enfant. Ceci permet de mieux réagir en cas d'épidémie dans une école.

Ottawa-Gatineau

Santé