•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants de Sherbrooke dénoncent la hausse des taxes

Les taxes à la consommation ne sont pas progressives et leur hausse endettera davantage les ménages du Québec

Les taxes à la consommation ne sont pas progressives et leur hausse endettera davantage les ménages du Québec

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des commerçants de la Ville de Sherbrooke dénoncent vertement la hausse de leur compte de taxes.

Un texte de René CochauxTwitterCourriel

Simon Grégoire est pharmacien propriétaire de deux pharmacies à Sherbrooke. Il se dit estomaqué par la hausse de 30 % de la facture liée à son commerce situé à proximité du Carrefour de l'Estrie. 

M. Grégoire étudie différents scénarios pour réduire ses dépenses comme une diminution du nombre de séances de nettoyage de ses commerces. À l'instar de nombreux commerçants, il demandera une révision.

La valeur de l'édifice est tellement élevée qu'elle nous semble hors normes.

Une citation de :Simon Grégoire, pharmacien

À ce jour, 946 demandes d'informations ont été acheminées à la division Évaluation de la Ville. Une quinzaine de contribuables ont déjà fait une demande de révision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !