•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec le pétrole en crise, l’Alberta mise sur le plastique

sarnia-usine-petrochimique

Photo : Laurence Martin/CBC

Radio-Canada

Tandis que les prix du pétrole demeurent bas, l'Alberta veut diversifier son économie en développant le secteur pétrochimique.

La province a dévoilé lundi son programme de diversification pour les produits pétrochimiques. Il s'agit de crédits de redevance d'une valeur totale de 500 millions de dollars pour les nouvelles installations du secteur.

Cela permettrait de produire divers produits à partir de méthane ou de propane, comme du plastique, des détergents et du textile.

Le programme s'inspire d'une recommandation du panel d'experts sur la révision des redevances énergétiques de la province, qui a dévoilé ses conclusions vendredi. Puisque le secteur pétrochimique n'a pas à payer de redevance, le crédit sera transférable aux entreprises pétrolières et gazières.

« Les crédits gagnés par une installation autorisée peuvent être échangés ou vendus à un producteur de pétrole ou de gaz naturel », a précisé l'Alberta dans un communiqué. « Ce producteur pourra ensuite utiliser ces crédits pour réduire ses paiements de redevances au gouvernement. »

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.

Ces incitatifs seront valables une fois les projets développés et les produits disponibles à la vente.

L'Alberta veut ainsi permettre la création de 3000 emplois en construction et de 1000 autres une fois les installations terminées. La province s'attend aussi à attirer entre trois et cinq milliards de dollars en investissements.

Cette tentative de diversification de l'économie survient tandis que l'Alberta subit de plein fouet les contrecoups de la chute des prix du pétrole. Bon nombre de pétrolières ont réduit leur budget et les mises à pied sont de plus en plus fréquentes.

Les néo-démocrates albertains, élus en mai, s'étaient engagés à revoir le système de redevances énergétiques de la province. Cependant, les conclusions du panel d'experts ne présentent que peu de changements.

Les redevances resteraient les mêmes pour le secteur des sables bitumineux. Du côté du secteur conventionnel, un gel des redevances s'appliquerait pour les puits creusés avant 2017.

L'Alberta étudiera au printemps la manière de mettre en œuvre les recommandations du panel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Économie