•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homosexuel refusé comme donneur par Héma-Québec

Le reportage de Paul Huot

Un jeune homme de Rimouski dénonce le fait qu'Héma-Québec refuse les dons de sang et de cellules souches provenant de personnes homosexuelles. Jérémy Dubé considère qu'il s'agit de pratiques discriminatoires envers les homosexuels et s'engage à faire changer les choses.

Jérémy Dubé est âgé de 18 ans et étudie les sciences de la nature au Cégep de Rimouski. Lors d'une collecte de sang, tenue il y a quelques semaines, Héma-Québec a refusé de l'inscrire au registre des donneurs de cellules souches.

Je me suis proposé pour donner des cellules souches et je savais que je n'avais pas le droit de donner du sang. Je connaissais le règlement, mais je m'étais informé auprès de la dame et elle m'avait dit que les règlements étaient différents. Puis cette semaine, j'ai reçu un message comme quoi les homosexuels n'avaient pas le droit de donner des cellules souches non plus.

Jérémy Dubé

Jérémy estime qu'il s'agit clairement de discrimination envers les personnes homosexuelles.

« Je trouve que c'est discriminatoire de penser que tous les homosexuels sont atteints de l'hépatite C ou du VIH, que c'est toute la même "gang" puis ils n'ont pas le droit de donner parce qu'ils vont rendre malade toute la population. Ce qui est faux. Faudrait peut-être qu'ils remettent leurs statistiques à jour », explique Jérémy Dubé.

Il se demande par exemple en quoi un homosexuel en couple est plus à risque qu'un hétérosexuel qui a plusieurs partenaires et se demande qui a déterminé que les homosexuels avaient maintenant des pratiques sexuelles plus à risque que les hétérosexuels.

Jérémy a l'intention de communiquer avec son député fédéral et veut travailler avec le gouvernement Trudeau pour que les organismes qui recueillent du sang mettent fin à ce qu'il qualifie de discrimination fondée sur les préjugés d'une autre époque.

Je pense que c'est une peur collective résultant de la crise du SIDA des années 80 et je pense que ce serait le temps de revoir nos livres et de se rendre compte qu'on est peut-être plus en 1980.

Jérémy Dubé

Déjà cinq pays européens autorisent maintenant les homosexuels à donner du sang.

D'après les informations de Paul Huot

Est du Québec

Société