•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Infoman et Rick Mercer ne s’entendent pas sur le pipeline d’Énergie Est

Rick Mercer et Infoman

Rick Mercer et Infoman

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans son émission hebdomadaire à la télévision de la CBC, l'humoriste Rick Mercer s'en est pris cette semaine à la décision de Denis Coderre de s'opposer au pipeline de TransCanada qui traverserait le Québec.

Dans son plaidoyer, que l'humoriste livre comme à son habitude en marchant dans des rues aux murs couverts de graffitis, Rick Mercer accuse Denis Coderre de privilégier les intérêts de Montréal au détriment de ceux du Canada.

C'était sans compter sur Jean-René Dufort, alias Infoman (Nouvelle fenêtre), qui a décidé de répondre à Rick Mercer en utilisant la même formule télévisuelle. Infoman, qui emprunte une ruelle similaire à celle qu'utilise Rick Mercer, affirme qu'il peut aussi plaider devant des graffitis.

Oléoduc Énergie Est : Jean-René Dufort répond à Rick Mercer

Il fait remarquer à Rick Mercer que Denis Coderre parlait au nom des 82 maires de la région montréalaise, réunis au sein de la Communauté métropolitaine de Montréal, et qui représentent 12 % de la population canadienne.

Depuis vendredi, cette vidéo d'Infoman est largement partagée et commentée dans les médias sociaux.

Plus encore, le comédien torontois Scott Vrooman a répondu à Rick Mercer en empruntant la même ruelle couverte de graffitis que ce dernier. Par contre, Scott Vrooman argue que l'environnement, et non l'unité canadienne et l'économie, doit demeurer au centre de nos préoccupations. Voici la vidéo (en anglais) :

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !