•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon : l'argent manque pour évaluer les risques d'avalanche

Une équipe de trois personnes de l’Association Avalanche Yukon arpentent à ski le secteur White Pass en 2014.

Une équipe de trois personnes de l’Association Avalanche Yukon arpentent à ski le secteur White Pass en 2014.

Photo : Philippe Morin/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La vice-présidente de l'Association des avalanches du Yukon (YAA) pense que les risques de coulées de neige sont probablement élevés en ce moment dans le secteur de White Pass au sud de Whitehorse, mais ne peut le garantir faute d'argent pour envoyer des techniciens sur le terrain.

« Nous avons une idée, mais parce que nous n'avons pas de technicien qui amasse des informations à l'extérieur, nous ne pouvons pas produire de prévisions », explique Jasmin Dobson. Elle ajoute que le territoire et le fédéral financent les activités de la YAA, mais que les sommes sont insuffisantes. L'organisme a également du mal à trouver du financement alternatif et sera incapable de faire des prévisions avant la fin mars.

« Ce sont juste des amateurs qui partagent ce qu'ils voient. »

— Une citation de  Jasmin Dobson, YAA

D'ici là, les amateurs de ski et les motoneigistes doivent se fier à leurs paires qui partagent en ligne leurs observations sur les conditions des terrains. « C'est tout ce que nous avons. Et ce ne sont pas des professionnels », dit-elle.

Mme Dobson soutient également que les avertissements qu'elle communique se fient aux prévisions faites à Haines en Alaska et dans le nord de la Colombie-Britannique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !