•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergie Est : les petites municipalités ont elles aussi leur mot à dire

Oléoduc à Saint-Augustin-de-Desmaures: des résidents inquiets
Des résidents de Saint-Augustin-de-Desmaures ont pu voir hier le nouveau tracé de l'oléoduc Énergie Est de TransCanada Pipelines. Entrevues avec Marcel Corriveau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, et André Bossinotte, qui s’inquiète du futur oléoduc qui passerait près de sa maison.
Saint-Augustin-de-Desmaures: des résidents inquiets (suite)

Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, Gilles Garon, estime que les petites municipalités ont autant de poids que Montréal pour s'opposer au projet de pipeline Énergie Est.

Gilles Garon souligne que les villes et villages où doit passer l'oléoduc sont représentés par l'Union des municipalités du Québec ou par la Fédération québécoise des municipalités. Néanmoins, il qualifie la récente sortie du maire Denis Coderre comme un atout pour le mouvement d'opposition.

Selon lui, cinq grands enjeux fondamentaux demeurent, peu importe la taille de la localité traversée par un pipeline : la sécurité de la population, la protection des sources d'approvisionnement en eau potable, la protection de la faune, les compensations financières et la création d'un fonds de réserve en cas de dégâts.

TransCanada rencontrera les citoyens de la région le 5 février à Saint-Honoré-de-Témiscouata. Le maire Garon croit que l'entreprise doit comprendre les inquiétudes des citoyens.

Gilles Garon, maire de Témisocuata-sur-le-LacGilles Garon, maire de Témisocuata-sur-le-Lac Photo : ICI Radio-Canada

« Il y a encore beaucoup d'ouvrage à faire par TransCanada au niveau de l'information aux municipalités. Et l'objectif ne sera pas de les prendre une à une pour essayer de les endormir. L'objectif doit être de travailler avec les gens de la FQM et de l'UMP qui ont la capacité d'engager des experts », explique M. Garon.

En septembre, le conseil municipal de Témiscouata-sur-le-Lac avait déjà fait savoir qu'il s'opposait au projet dans sa forme actuelle. Le maire Garon dit qu'il considérera le projet lorsqu'il obtiendra une garantie de risque zéro.

Est du Québec

Politique