•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parents et enfants se mobilisent pour leur CPE à Sept-Îles

Parents et enfants se préaparent à faire une chaîne humaine pour défendre leur CPE.

Parents et enfants se préaparent à faire une chaîne humaine pour défendre leur CPE.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mercredi matin, devant les installations du Jardin des rêves, à Sept-Îles, pour dénoncer les compressions budgétaires du gouvernement libéral.

Les parents accompagnés de leurs enfants et le personnel présent ont fait une chaîne humaine devant les installations pendant de nombreuses minutes. Malgré les chants entonnés pour braver le froid, ils s'inquiètent de la qualité des services offerts à leurs enfants.

La directrice du Centre de la petite enfance Sous le bon toit, Danielle Malonney, rapporte que depuis les compressions, les installations de 60 places ont perdu 12 % de leur budget.

C'est au-delà de 64 000 $ de notre budget annuel qui a été affecté depuis 2013. En plus d'un gel de subvention depuis 2008.

Une citation de :La directrice du centre de la petite enfance Sous le bon toit, Danielle Maloney. 

La directrice précise qu'en raison de ces compressions, le CPE a dû réduire les horaires de travail du personnel, ainsi que les heures d'entretien.

Les parents sont de plus en plus inquiets, selon le directeur adjoint de ce CPE et responsable de la mobilisation, Jean-Philippe Morin. 

On sent l'inquiétude des parents au quotidien. Les parents posent des questions, se demandent comment les services offerts à leur enfant vont être affectés. 

Une citation de :Le responsable de la mobilisation, Jean-Philippe Morin.  

Le paradoxe est d'autant plus grand, selon lui, alors que malgré les compressions, les tarifs pour l'accès au CPE ont augmenté.

Le CPE-BC Sous le bon toit offre des services éducatifs à plus de 130 enfants en installation et 500 autres en milieu familial, dans les secteurs de Sept-Îles et de Port-Cartier.

Les parents s'inquiètent pour la qualité des services.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les parents s'inquiètent pour la qualité des services.

Photo : ICI Radio-Canada

D'après les informations de Diana Gonzalez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec