•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dirigeants de TransCanada sont des « incompétents », selon Labeaume

Le maire Labeaume blâme les dirigeants de TransCanada.

Le maire Labeaume blâme les dirigeants de TransCanada.

Photo : La Presse canadienne / PC/Alex Panetta

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Contrairement à son homologue de Montréal, le maire de Québec se dit « favorable » à la construction du projet d'oléoduc Énergie Est, mais il juge que les dirigeants de TransCanada sont « incompétents » dans leur façon de vendre le projet aux villes et à la population.

« Jusqu'à date, TransCanada Pipeline n'a pas répondu à nos inquiétudes. On est quand même en 2016! Je les trouve incompétents », a lancé Régis Labeaume, mardi matin, alors que le premier ministre Trudeau réitérait sa neutralité face au projet controversé lors d'une visite à Montréal.

Régis Labeaume, qui est aussi président de la Communauté métropolitaine de Québec, affirme qu'il n'est pas contre le projet et précise qu'il « n'a pas de problème de principe ». Il privilégie pour sa part le transport du pétrole par oléoduc plutôt que par train.

Mais le maire Labeaume veut s'assurer de l'acceptabilité sociale du projet et veut être rassuré sur les risques environnementaux d'un oléoduc qui traverserait le fleuve à la hauteur de Québec.

Le problème qu'on a, c'est qu'il faut appliquer le principe de précaution. Et le problème de TransCanada, c'est qu'ils sont incompétents là-dedans.

Une citation de :Régis Labeaume, maire de Québec

Dans un rapport rendu public mardi, le commissaire à l'environnement et au développement durable du Canada relève d'ailleurs des lacunes dans la surveillance des pipelines.

Le peu de retombées économiques pour le Québec ne gêne pas le maire Labeaume, qui fait l'analogie avec l'hydroélectricité. « Je ne pense pas qu'une ligne de transport d'électricité qui passe dans une autre province c'est ben ben payant », relativise-t-il.

Le maire interpelle maintenant les gens de l'Ouest, qui ont plus d'avantages à tirer du projet. « Aidez-vous à vous aider! Dites aux gens de TransCanada Pipeline qu'ils répondent aux questions, qu'ils deviennent compétents. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !