•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 livres jeunesse pour rire en famille

Détail de la couverture du livre d'Élise Gravel « Le crapaud »

Détail de la couverture du livre d'Élise Gravel « Le crapaud »

Photo : la courte échelle

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Élise Gravel vient tout juste d'ajouter deux nouvelles bestioles attachantes à sa série des petits dégoûtants (la courte échelle) : Le crapaud et La chauve-souris. Quels sont les livres jeunesse préférés de la prolifique auteure et illustratrice? Coup d'oeil sur les titres déjantés et pleins d'humour qui peuplent sa bibliothèque, à l'invitation de l'Association des libraires du Québec (ALQ) (Nouvelle fenêtre).

1. Ma maison, de Delphine Durand (Éditions du Rouergue)

Une illustration tirée de « Ma maison » de Delphine DurandAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une illustration tirée de « Ma maison » de Delphine Durand

Photo : Éditions du Rouergue

Un livre complètement absurde et déjanté avec des illustrations magnifiques. Ce livre m'a beaucoup inspirée tout au long de ma carrière.

2. Adieu, Chaussette, de Benjamin Chaud (Actes Sud)

Détail de la couverture de « Adieu chaussette » de Benjamin ChaudAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture de « Adieu chaussette » de Benjamin Chaud

Photo : Actes Sud

Ça, c'est mon coup de coeur numéro un. C'est une histoire qui m'a fait peur, qui m'a fait rire et qui m'a (presque) fait pleurer, et les illustrations sont à couper le souffle. Un trésor.

3. Anna et Froga tome 1, d'Anouk Ricard (Sarbacane)

Illustration tirée de « Anna et Froga, l'intégrale » d'Anouk RicardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Illustration tirée de « Anna et Froga, l'intégrale » d'Anouk Ricard

Photo : Sarbacane

J'adore cette série pour son ton irrévérencieux, son absurdité (oui oui, j'aime les trucs absurdes) et ses dessins. D'ailleurs, j'aime tout ce que fait Anouk Ricard, mais le reste n'est pas vraiment pour les enfants.

4. Akissi tome 1 : Histoires pimentées, d'Abouet & Sapin (Gallimard jeunesse)

Détail de la couverture d'Akissi, t. 1 « Histoires pimentées » d'Abouet et SapinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture d'Akissi, t. 1 « Histoires pimentées » d'Abouet et Sapin

Photo : Gallimard

Je suis tombée sur Akissi parce que j'étais fan des bandes dessinées Aya de Yopougon (de Abouet). Dès que j'ai vu ces bédés pour enfants qui racontent les histoires de cette petite fille ivoirienne hilarante, j'ai été conquise. Une petite peste comme je les aime avec un humour adorable et un peu pipi-caca.

5. Paris, de Miroslav Sasek (Casterman)

Détail de la couverture de « Paris » de Miroslav SasekAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture de « Paris » de Miroslav Sasek

Photo : Casterman

Des classiques! Ces livres magnifiques publiés dans les années 60 présentent des grandes villes du monde aux enfants. J'adore la narration douce à l'humour subtil, l'impression que l'auteur accompagne l'enfant dans son voyage, et les illustrations si belles que je les encadrerais et que j'en couvrirais mes murs.

6. Le temps des Marguerite, de Vincent Cuvellier & Robin (Gallimard jeunesse)

Détail de la couverture du « Temps des Marguerite » de Vincent Cuvellier et RobinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture du « Temps des Marguerite » de Vincent Cuvellier et Robin

Photo : Gallimard jeunesse

J'adore le concept de cette bande dessinée à deux histoires entremêlées, où deux petites filles grandissent dans la même maison, mais à un siècle l'une de l'autre, et changent temporairement d'époque. C'est drôle et choquant, et ça fait réfléchir.

7. La princesse et le poney, de Kate Beaton (Scholastic)

Une illustration tirée de « La princesse et le poney » de Kate BeatonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une illustration tirée de « La princesse et le poney » de Kate Beaton

Photo : Scholastic

Kate Beaton est mon idole; ses bandes dessinées pour adultes me font me tordre de rire. J'ai donc sauté sur cet album dès qu'il est sorti et je ne l'ai pas regretté. Drôle, mignon et tendre.

8. Le livre qui t'explique enfin tout sur les parents, de Françoize Boucher (Nathan)

Détail de la couverture du « Livre qui t'explique enfin tout sur les parents » de Françoize BoucherAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture du « Livre qui t'explique enfin tout sur les parents » de Françoize Boucher

Photo : Nathan

Lui, je le mets là parce que c'est un succès chez tous les enfants qui tombent dessus à mon chalet. Rires garantis, "maman, faut que tu lises ça!", bref : bons moments de lecture en famille.

9. La pomme amoureuse, de Bénédicte Guettier (Gallimard jeunesse)

Détail de la couverture de « La pomme amoureuse, une enquête de l'inspecteur Lapou » de Bénédicte GuettierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture de « La pomme amoureuse, une enquête de l'inspecteur Lapou » de Bénédicte Guettier

Photo : Gallimard jeunesse

J'aime tous les livres de Guettier pour leurs illustrations frappantes et leur humour à deux degrés, parfaits pour les parents, parfaits pour les enfants. Encore une fois : une inspiration.

10. Avant quand y'avait pas l'école, de Vincent Malone et André Bouchard (Seuil jeunesse)

Détail de la couverture de « Avant quand y avait pas l'école »Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Détail de la couverture de « Avant quand y avait pas l'école »

Photo : Seuil Jeunesse

Un livre qui nous explique comment les enfants de l'âge des cavernes apprenaient quand l'école n'existait pas. Attention : absurde. (Sans blague. J'aime les trucs absurdes.)


Née à Montréal en 1977, Elise Gravel écrit et illustre des livres pour les jeunes dans lesquels l'humour absurde est à l'honneur. À la courte échelle, en plus de la série Les petits dégoûtants, elle a publié plusieurs albums, dont Je suis terrible, Adopte un gnap!, Adopte un glurb!, le cahier d'activités Dessine avec moi, et La clé à molette, qui lui a permis de remporter le Prix du gouverneur général du Canada pour ses illustrations. Elle signe également les textes des bandes dessinées Les leçons du professeur Zouf, illustrées par Iris. Ses livres sont traduits dans une douzaine de langues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !