•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des guerriers médiévaux aspirent à combattre au Portugal

Une compétition de combats médiévaux à Nicolet.
Une compétition de combats médiévaux à Nicolet. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Une compétition de combats médiévaux a réuni des adeptes du Moyen Âge dimanche à Nicolet. Les participants se battaient pour faire partie de l'équipe qui va représenter le Québec à un tournoi international qui aura lieu au Portugal en mai 2016.

Une vingtaine de combattants ont pris part aux affrontements devant une centaine d'adeptes au Centre des arts populaires de Nicolet. 

Avec l'armure qu'on a, on ne ressent quasiment rien, c'est surtout de se défouler et de s'amuser.

Sylvain Bois, participant

Les armures peuvent peser jusqu'à 70 livres et coûtent plus de 2000 $. Même si les épées ne coupent pas, il n'en demeure pas moins que ce sont de vrais combats, qui peuvent durer jusqu'à 4 minutes.

De plus en plus d'adeptes

La Fédération québécoise des combats médiévaux, qui existe depuis 2013, remarque de plus en plus d'adeptes. « On essaie de pousser le sport », dit le président Raphael Jansonne-Gélinas.

Des arguments jouent en faveur de la Fédération : « Le taux de blessures est très très bas et c'est vraiment, extrêmement défoulant », souligne Raphael Jansonne-Gélinas.

Le Québec compte cinq clubs de combats, dont un à Trois-Rivières.

Arts