•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où habitent les francophones à Toronto? La réponse en carte

Radio-Canada

Quels quartiers de Toronto comptent le plus grand nombre de francophones? Après notre reportage sur un Acadien qui veut créer un quartier francophone dans la métropole ontarienne, voyez où les gens qui parlent souvent français à la maison habitent en plus grand nombre. 

Un reportage de Laurence MartinTwitterCourriel et de Valérie OuelletTwitterCourriel

Cette carte montre où habitent les 15 585 résidents qui ont désigné le français comme la langue parlée le plus souvent à la maison, au recensement de 2011.

Cliquez sur la carte pour découvrir combien de francophones vivent dans votre quartier.

(Source : Recensement 2011 de Statistique Canada et Wellbeing Toronto (Nouvelle fenêtre))

Cliquez ici pour voir la carte sur un appareil mobile. (Nouvelle fenêtre)

Le chiffre a sans doute augmenté depuis et n'inclut pas, par exemple, les parents francophones qui ont un conjoint anglophone et qui, même s'ils envoient leur enfant à l'école de langue française, parlent presque toujours anglais à la maison. 

Autre fait intéressant : selon la Ville de Toronto, la majorité des francophones habitent en banlieue plutôt qu'au centre-ville, notamment dans les régions de Durham et d'Halton, où le français compte parmi les cinq langues les plus parlées à la maison, en excluant l'anglais.

Des résultats qui ne surprennent pas la présidente de l'Association des communautés francophones de l'Ontario à Toronto (ACFO-Toronto), Carline Zamar.

À son avis, l'accès à l'éducation en français joue un rôle déterminant pour les francophones fraîchement arrivés qui se cherchent une maison ou un appartement.

Ils recherchent des quartiers qui ne sont pas trop loin des écoles. La première chose, c'est les enfants. 

La présidente de l'ACFO-Toronto, Carline Zamar

Elle estime que le nombre de francophones dans la métropole a augmenté depuis le recensement de 2011, surtout dans les banlieues de Scarborough et Mississauga. 

Par ailleurs, ces chiffres n'incluent pas les répondants qui ont indiqué connaître le français, mais qui ne l'utilisent pas nécessairement au quotidien à la maison.

Selon Statistiques Canada, en 2011, près de 230 350 torontois disaient connaître le français, l'équivalent de 8,8 % de la population.

Francophonie

Société