•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapprochements entre la Chine et l'Iran

Le président iranien, Hassan Rohani, serre la main au président chinois, Xi Jinping, le 23 janvier, à Téhéran.
Le président iranien, Hassan Rohani, serre la main au président chinois, Xi Jinping, le 23 janvier, à Téhéran. Photo: La Presse canadienne / AP/Ebrahim Noroozi
Reuters

La Chine et l'Iran ont exprimé samedi leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales lors de la rencontre entre le président chinois Xi Jinping et son homologue iranien Hassan Rohani à Téhéran.

Le chef de l'État chinois est le premier dirigeant à se rendre en Iran depuis la levée, la semaine passée, des sanctions contre la République islamique en échange d'une limitation de son programme nucléaire.

« Nous sommes heureux que le président Xi visite l'Iran après la levée des sanctions. L'Iran et la Chine ont convenu de porter leurs échanges commerciaux à 600 milliards de dollars au cours des dix prochaines années », a déclaré Hassan Rohani lors d'une conférence de presse retransmise à la télévision nationale.

« L'Iran et la Chine ont convenu d'établir une relation stratégique », a-t-il ajouté.

Les deux pays ont signé un ensemble de dix-sept accords samedi, comprenant notamment une relance de l'ancienne route de la soie, axe de transit commercial entre l'Orient et l'Occident, ainsi que la mise en oeuvre d'une coopération nucléaire pacifique.

Hassan Rohani a indiqué que son pays et la Chine avaient également décidé de coopérer étroitement pour résoudre la question du « terrorisme et de l'extrémisme en Irak, en Syrie, en Afghanistan et au Yémen ».

La visite de Xi Jinping est la première d'un président chinois en Iran depuis 14 ans, a rappelé l'agence de presse officielle Irna.

Xi, qui a été accueilli au palais présidentiel de Sa'dabad dans le nord de la capitale iranienne, doit avoir dans la journée une entrevue avec le leader religieux l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution.

« La Chine cherche à améliorer les relations bilatérales avec l'Iran pour ouvrir un nouveau chapitre de relations complètes et durables sur le long terme avec la République islamique », a déclaré Xi cité par l'agence de presse Irna à son arrivée à Téhéran vendredi soir.

Les échanges commerciaux entre l'Iran et la Chine s'établissaient à 52 milliards de dollars en 2014 mais ce montant a diminué l'an passé en raison de la chute des cours du
pétrole.

Le dirigeant chinois accomplit une tournée au Proche et au Moyen-Orient. Avant son étape en Iran, il s'est rendu en Égypte et en Arabie saoudite, pays qui a rompu ses relations diplomatiques avec la République islamique en raison de l'attaque de l'ambassade saoudienne à Téhéran après l'exécution d'un dignitaire chiite.

International