•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sentier BCMC : le cousin pauvre du légendaire Grouse Grind, à Vancouver

Photo : ARForest/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

À vingt minutes du centre-ville de Vancouver, le sentier BCMC permet de quitter la cacophonie citadine, de respirer la forêt à pleins poumons, de faire de l'exercice en nature et de clore son excursion en sirotant un bon café tout en contemplant un panorama magnifique de mer et de montagnes.

Un texte d'Annick R. Forest TwitterCourriel et de Monia Blanchet Courriel

Le sentier du Club d'alpinisme de la Colombie-Britannique (BCMC) est le cousin pauvre de la piste légendaire du Grouse Grind. Les deux sentiers partent et arrivent au même endroit, mais leur approche diffère.

Carte illustrant l'accès au sentier BCMC à North Vancouver.

Photo : Google

Avec son air d'escalier démesuré, le Grouse Grind et ses 2830 marches attaquent directement la montagne. Comme son nom l'indique, quand les randonneurs arrivent au sommet, ils ont l'impression que leurs jambes sont passées au moulin à café.

Le BCMC est plus clément, même s'il n'est pas de tout repos et qu'on y trouve également de nombreuses marches. Son tracé en lacet sillonne la pente et permet d'épargner un peu les genoux des randonneurs. À la surprise de beaucoup, les deux sentiers ont le même dénivelé de 853 m et, avec ses 3 km, le sentier BCMC est à peine plus long que le Grouse Grind, de 2,9 km. Le randonneur moyen peut parcourir l'un ou l'autre de ces sentiers en environ une heure et demie.

Un avantage du BCMC : les compagnons canins y sont permis et il est permis de l'emprunter dans les deux sens. Les randonneurs qui préfèrent un aller simple peuvent débourser 10 $ pour revenir à la base de la montagne en télécabine.

Comment s'y rendre

Jérémy Obert, d'Alta Expedition

Photo : ARForest/ICI Radio-Canada


L'accès au sentier est situé à North Vancouver, près d'un stationnement situé à l'est du départ du téléphérique du mont Grouse. Il faut environ 30 minutes pour s'y rendre en voiture a partir du centre-ville de Vancouver. Il est également possible de faire le trajet en transport en commun.



Le parcours

Le premier défi du sentier BCMC est de ne pas rater l'endroit où il se sépare de son cousin, le Grouse Grind. Le sentier bifurque cinq mètres après la clôture en métal située à l'entrée. Le BCMC s'élance sur la droite alors que l'ascension du Grouse Grind se trouve sur la gauche.

Un des jalons du sentier BCMC

Photo : ARForest/ICI Radio-Canada

Environ 10 minutes plus tard, le sentier bifurque à nouveau. Cette fois, le sentier BCMC part vers la gauche alors que, vers la droite, le sentier Baden Powell poursuit sa route jusqu'à Deep Cove.

Le sentier entame alors son ascension. Le long du chemin, des repères orange sont fixés aux arbres pour vous aider à maintenir le cap. Ils sont numérotés et le dernier porte le numéro 160. Toutefois, à compter du jalon 125, le sentier devient moins abrupt.

Près du sommet, le sentier s'élargit et pendant quelques mètres il faut suivre des tuyaux qu'il faut éviter avec soin. Finalement, les arbres s'écartent et le sommet est là, ainsi que le pavillon du mont Grouse et son café où vous pouvez aller vous régaler en contemplant la ville en contrebas.

Un sentier centenaire

Le premier sentier BCMC a été construit par des membres du Club d'alpinisme de la Colombie-Britannique en 1912. Ce club, créé en 1907, a pour objectif l'exploration des montagnes de la province ainsi que la préservation et la protection des zones alpines. Le Club soutient également toutes les activités scientifiques, artistiques ou récréatives qui ont pour but de promouvoir ces objectifs.

Une femme au sommet

La première personne à occuper le poste de vice-président du BCMC était une femme. Un exemple d'équité entre les sexes rarement vu en 1907.

Des membres du BCMC en 1907 et en 2015

Photo : BCMC

Le premier sentier BCMC aménagé sur la montagne Grouse avait pour but de faciliter l'accès aux refuges construits par le Club sur les pentes près du sommet. Au cours des ans, de nombreux autres sentiers ont été aménagés par le Club sur le mont Grouse et le sentier BCMC d'aujourd'hui en est la dernière incarnation.


Liens utiles

Art de vivre