•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un historique des fusillades dans des écoles au Canada

L'École polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989

L'École polytechnique de Montréal le 6 décembre 1989

Photo : La Presse canadienne / PC/Shaney Komulainen

Radio-Canada

Une dizaine de fusillades ont frappé des écoles au Canada depuis les 60 dernières années.

Le 16 mars 1959, Stan Williamson, 19 ans, ouvre le feu dans un corridor de l'école Ross Sheppard High School, à Edmonton. Il tue un étudiant de 16 ans et en blesse cinq autres. Trois étudiants ont retenu le tueur avant l'arrivée de la police.

Le 28 mai 1975, à l'école Centennial Secondary School, à Brampton, en Ontario, Michael Slobodian, un garçon de 16 ans, ouvre le feu sur des étudiants dans les toilettes de l'école. Il tue 2 personnes - un étudiant et un enseignant - et en blesse 13 autres, avant de s'enlever la vie.

Le 27 octobre 1975, à l'école St. Pius X High School, à Ottawa, en Ontario, Robert Poulin, un étudiant de 18 ans, tue une personne et fait cinq blessés, puis s'enlève la vie. Avant de commettre cette fusillade, il viole et tue une autre camarade de classe dans son sous-sol. Un livre, Rape of a Normal Mind, a été écrit à propos de cette fusillade.

Fusillade à l'école Sturgeon Creek Collegiate en 1978Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Fusillade à l'école Sturgeon Creek Collegiate en 1978

Photo : CBC

Le 19 octobre 1978, à l'école secondaire Sturgeon Creek, à Winnipeg, au Manitoba, un étudiant de 17 ans tue un étudiant de 16 ans. Il est arrêté, mais il est plus tard acquitté de meurtre au premier degré pour cause de troubles mentaux.

Les 14 femmes abattues par Marc Lépine le 6 décembre 1989, à l'École polytechnique de Montréal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les 14 femmes abattues par Marc Lépine le 6 décembre 1989, à l'école Polytechnique de Montréal.

Photo : Radio-Canada

Le 6 décembre 1989, Marc Lépine entre dans l'École polytechnique, à Montréal, et tue 14 femmes. Il tire pendant 20 minutes en affirmant que les féministes ont ruiné sa vie. Il se suicide ensuite.

Le 24 août 1992, Valery Fabrikant, chargé de cours du Département de génie mécanique de l'Université Concordia, abat deux personnes et en blesse trois autres avec une arme dissimulée dans sa mallette (deux blessés mourront par la suite). Valery Fabrikant est condamné à l'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Photo de Valery FabrikantAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo de Valery Fabrikant

Photo : Radio-Canada

Le 28 avril 1999, à Taber, à 275 kilomètres au sud-est de Calgary, en Alberta, à l'école W.R. Myers High School, Todd Cameron Smith, un adolescent de 14 ans, tue une étudiante de 17 ans et fait un blessé. Cette fusillade serait inspirée de la tragédie de Columbine, aux États-Unis, qui est survenue huit jours auparavant.

Le 10 décembre 2004, un homme de 47 ans tue une enseignante dans le stationnement de l'école secondaire Bramalea, à Brampton, en Ontario. L'incident est considéré comme un cas de violence conjugale, mais les élèves de l'école sont confinés pendant de longues heures.

Des élèves se recueillant après la tragédie de Dawson en 2009.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des élèves se recueillant après la tragédie de Dawson en 2009.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Le 13 septembre 2006, Kimveer Gill tue une étudiante de 18 ans et blesse une vingtaine de personnes au Collège Dawson, à Montréal, avec une arme acquise légalement, et se suicide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Justice et faits divers