•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Mont-Tremblant, la police accueille les jeunes skieurs... avec le sourire

Le policier Mathieu Hinse s'adresse aux jeunes visiteurs dès leur arrivée à bord d'autobus.

Le policier Mathieu Hinse s'adresse aux jeunes visiteurs dès leur arrivée à bord d'autobus.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Mont-Tremblant, il existe depuis cinq ans un programme de prévention destiné aux touristes âgés entre 18 et 25 ans qui déferlent par centaines pour un week-end de ski quelquefois bruyant et bien arrosé. Ils viennent de l'Ontario, des Maritimes et des États-Unis.

Ce programme, appelé Ski-dure, a été mis sur pied conjointement par la police, les commerçants et le centre de ski. Son implantation a eu pour effet de diminuer de 38 % le nombre d'appels que les policiers reçoivent pour de jeunes visiteurs qui consomment de l'alcool et qui troublent la paix.

Le programme vise à sensibiliser les jeunes skieurs aux lois et aux règlements qu'il importe de respecter. Il n'est pas rare, par exemple, que près d'un millier de jeunes visiteurs d'à peine 20 ans débarquent par autobus entiers en l'espace de 2 heures à Mont-Tremblant.

Les visiteurs à Mont-Tremblant viennent des États-Unis ou d'autres provinces canadiennes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les visiteurs à Mont-Tremblant viennent des États-Unis ou d'autres provinces canadiennes.

L'arrivée des jeunes touristes à l'épicerie ne passe pas inaperçue

Le directeur du IGA Mont-Tremblant, Éric Cyr, se souvient qu'avant l'existence du programme, les jeunes faisaient la pluie et le beau temps dans les allées de son commerce. Une fois, il a dû appeler la police en renfort parce qu'ils étaient rentrés et avaient décidé « d'acheter à peu près tout ce qui est dans le magasin ».

Ça se battait dans le magasin. Ça se lançait des fruits et légumes, ça criait, ça chantait, ça cassait tout finalement.

Une citation de :Éric Cyr directeur du IGA Mont-Tremblant

Les choses auraient continué ainsi n'eût été les interventions ciblées que mène désormais le policier Mathieu Hinse à Mont-Tremblant. L'agent de police ne perd pas de temps pour sensibiliser les jeunes à leurs responsabilités : il s'adresse à eux avant même qu'ils ne débarquent des autocars qui les ont amenés.

« D'abord, on leur parle de la consommation d'alcool qui est interdite dans l'autobus ou dans les endroits publics, explique M. Hinse, et de l'importance de s'identifier correctement si jamais ils font affaire avec des policiers. »

Le policier recourt à l'humour pour rejoindre les jeunes, qui apprécient son approche. Certains lui serrent la main après son intervention qui, disent-ils, est importante pour la sécurité des gens. Un autre blague que M. Hinse devrait aller exercer son métier en Ontario, où les policiers ne sont pas aussi sympathiques que lui.

De la bière et des croustilles

L'impact de la sensibilisation effectuée par le policier Hinse est positif, confirme Benoît Desrochers, copropriétaire du supermarché Métro à Mont-Tremblant : « Ça prévient le grabuge, les vols et les problèmes d'attitude globale ».

Dans ce commerce, on laisse entrer un maximum de 200 jeunes à la fois et tout le personnel travaille. L'inventaire du magasin est adapté à cette nouvelle clientèle : plus de bières, de produits surgelés et de croustilles...

Il y a un énorme changement depuis cinq ans [...]. Ce n'est pas parfait, ça reste de grosses masses de clients qui sont en premières expériences de boisson qui viennent nous voir, mais l'amélioration est considérable.

Une citation de :Guillaume Blais, commerçant, Café d'Époque et Yaoooo Pizza Bar
Jusqu'à 14 autobus arrivent à la fois à Mont-Tremblant, pleins de jeunes skieurs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jusqu'à 14 autobus arrivent à la fois à Mont-Tremblant, pleines de jeunes skieurs.

En janvier seulement, 5000 jeunes provenant de groupes organisés séjourneront à Mont-Tremblant. Chaque fois, ils seront accueillis par Mathieu Hinse et ses collègues.

« Les jeunes viennent me voir après et ils se rappellent de moi [...], dit Mathieu Hinse. Ils sont sensibilisés à faire attention à eux autres. »

Avec les informations de Karine Bastien

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !