•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rachel Notley et Kathleen Wynne s’accordent sur le projet Énergie Est

Rachel Notley et Kathleen Wynne à Toronto

Rachel Notley et Kathleen Wynne à Toronto

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, et son homologue ontarienne, Kathleen Wynne, ont discuté des changements climatiques et du projet d'oléoduc Énergie Est vendredi matin lors d'une réunion à Queen's Park.

Les deux premières ministres s'accordent sur les besoins de faire des efforts pour lutter contre les changements climatiques et souhaitent aussi faire avancer le projet de pipeline Énergie Est le plus rapidement possible.

Je suis déçue par la position adoptée hier par la communauté métropolitaine de Montréal. Elle témoigne selon moi d'une vision à court terme. Cette infrastructure sera bénéfique pour tous les Canadiens. Bloquer le pipeline n'est pas la bonne solution.

Une citation de :Rachel Notley, première ministre de l'Alberta

Rachel Notley a tenu aussi à ajouter qu'elle aimerait que les discussions entourant le projet de pipeline se dédramatisent.

De son côté, la première ministre de l'Ontario a tenu à féliciter les décisions prises pour l'environnement par l'Alberta. Et d'ajouter que ces prises de position facilitent aujourd'hui les discussions sur le transport de pétrole.

Le projet Énergie Est est important et je ne pense pas que ce projet va déchirer le pays en deux parties. Je pense que l'Alberta a fait une avancée importante pour les changements climatiques et je crois que les discussions sur ce sujet sont plus faciles aujourd'hui qu'il y a un an.

Une citation de :Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario

L'Ontario, qui n'a pas pris de position officielle sur le projet d'oléoduc de TransCanada, a tout de même émis des conditions notamment sur la sécurité entourant le transport de ressources dans le pipeline préalable à l'approbation du projet.

À cela, Rachel Notley a tenu à préciser que, selon elle, les pipelines comme celui d'Énergie Est sont la manière la plus sécuritaire pour acheminer des ressources naturelles à travers le pays.

Les deux premières ministres ont également discuté de l'enquête nationale sur les femmes autochtones disparues et assassinées, et de l'importance de continuer la promotion des énergies vertes et diversifiées.

L'Ontario s'est joint à un marché du carbone avec le Québec et le Manitoba, alors que l'Alberta et la Colombie-Britannique ont opté pour une taxe sur le carbone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !