•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marijuana récréative : les producteurs médicaux veulent la priorité

Le reportage de Louis Blouin

L'industrie de la marijuana médicale veut un accès prioritaire et accéléré au marché récréatif. Les consultations du gouvernement sur la légalisation de la marijuana ne sont pas encore commencées que déjà des producteurs veulent être les premiers à en tirer profit.

Un texte de Louis BlouinTwitterCourriel

Actuellement, les producteurs médicaux autorisés livrent leurs produits aux patients par la poste dans des emballages banalisés et scellés. Ce modèle pourrait s'appliquer à la marijuana récréative et être implanté rapidement pour servir le grand public, croit le président de l'entreprise Tweed, Mark Zekulin.

Ce producteur, situé à l'ouest d'Ottawa, envoie plus de 300 paquets par jour à des patients. « Il y a un système déjà en place », explique M. Zekulin. Il pense que la vente de marijuana récréative par la poste pourrait commencer avant que le gouvernement fédéral n'adopte sa loi pour la légaliser. Une source d'approvisionnement réglementée est nécessaire selon lui, alors que les comptoirs illégaux de vente pullulent dans plusieurs villes du Canada.

L'industrie s'organise

L'Association canadienne du cannabis médical a une nouvelle directrice générale. Colette Rivet sera bientôt enregistrée comme lobbyiste et défendra l'idée d'une voie rapide pour les producteurs déjà autorisés. Elle rappelle que ses membres respectent déjà des normes strictes de Santé Canada.

Nos membres ont investi beaucoup d'argent pour être capables de respecter ces règlements.

Colette Rivet, directrice générale pour l'Association canadienne de l'industrie du cannabis médical

Les intentions du gouvernement

La ministre de la Santé Jane Philpott a semblé fermer la porte à un raccourci pour l'industrie lors d'un point de presse en marge de la rencontre avec ses homologues des provinces à Vancouver.

Elle affirme que les dispositions actuelles ne changeront pas tant qu'une nouvelle loi ne sera pas adoptée.

La professeure en criminologie de l'Université d'Ottawa Line Beauchesne croit que le gouvernement a raison d'être prudent.

Ce n'est pas du savon que l'on vend.

- Line Beauchesne, professeure titulaire au département de criminologie de l'Université d'Ottawa.

Mme Beauchesne affirme qu'il serait difficile pour le gouvernement fédéral de « bouger tant que les provinces n'ont pas décidé du mode de distribution qu'elles désirent ». Elle ajoute qu'il faut aussi mettre en place des programmes de prévention ainsi qu'un cadre de santé publique avant que la vente ne soit ouverte au grand public.

Un marché lucratif?

Ce n'est pas un hasard si les producteurs autorisés veulent s'imposer dans ce secteur qui s'annonce lucratif. Une analyse de Martin Landry, de GMP Securities, évalue que la marijuana à des fins récréatives pourrait un jour représenter un marché de 4 à 5 milliards de dollars annuellement au Canada. Les premiers à l'occuper seront avantagés, estime Line Beauchesne. « Ils vont saturer un marché et là ça va être plus dur pour celui qui arrive après de faire sa place. »

Les producteurs autorisés n'ont pas encore atteint la rentabilité sur le marché médical, même s'il est en croissance soutenue.

En date du 30 novembre, 36 594 clients étaient enregistrés auprès des producteurs autorisés au Canada. C'est 13 000 de plus qu'en juin 2015.

Producteurs autorisés de marijuana médicale

  • 27 permis ont été autorisés pour culture et/ou vente de marijuana séchée, et 16 permis ont été autorisés pour production ou vente de l'huile de cannabis;
  • 401 demandes pour devenir un producteur autorisé en vertu du Règlement sur la marijuana à des fins médicales sont à l'étude.
  • 1047 demandes pour devenir un producteur autorisé en vertu du Règlement sur la marijuana à des fins médicales ont été refusées ou retirées.

Source : Santé Canada (11 janvier 2016)

Nombre de producteurs autorisés de marijuana thérapeutique au Canada en 2015Nombre de producteurs autorisés de marijuana thérapeutique au Canada en 2015 Photo : Santé Canada

Société