•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergie Est : vives réactions en Alberta à l'opposition de Denis Coderre

Le chef du Wildrose, Brian Jean, tend à la main aux électeurs progressistes-conservateurs

Le chef du Wildrose, Brian Jean, tend à la main aux électeurs progressistes-conservateurs

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

L'opposition du maire de Montréal, Denis Coderre, au projet de pipeline Énergie Est a suscité de vives réactions, mardi, en Alberta.

Le chef du parti Wildrose, Brian Jean, a contre-attaqué en accusant le maire d'hypocrisie. « Vous pouvez déverser des eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, accepter des navires-citernes étrangers et des avantages de la péréquation et rejeter nos pipelines », écrit-il dans un message Twitter.

Dans un communiqué, le chef de l'opposition officielle ajoute que Montréal achète des millions de barils de pétrole auprès des pays dirigés par des dictateurs. « C'est disgracieux de rejeter le pétrole des amis de la Confédération », s'indigne Brian Jean. « Le projet Énergie Est profitera à l'ensemble du Canada et améliorera notre produit intérieur brut de 55 milliards de dollars. »

Le ministre du Développement économique et du Commerce de l'Alberta, Deron BilousAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre des Affaires municipales de l'Alberta, Deron Bilous.

Photo : CBC

Le ministre du Développement économique et du Commerce a lui aussi déploré la décision du maire de Montréal. Dans un communiqué, Deron Bilous dit que la déclaration de Denis Coderre n'est pas généreuse et manque de vision. « La population de l'Alberta contribue présentement à combattre le changement climatique. Nous sommes aussi confrontés à un très grave défi à cause de la chute des prix des ressources. Il en est de même de tous les Canadiens », écrit le ministre.

Nous avons les yeux tournés vers les mêmes sources de revenus pour créer des emplois et financer les programmes sociaux dont nous dépendons tous. Tout le monde est perdant si nous détruisons notre économie basée sur les ressources.

Deron Bilous

Le groupe écologiste Greenpeace a, de son côté, demandé au premier ministre Justin Trudeau de rejeter le projet de pipeline Énergie Est.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique