•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des CPE de Québec répliquent aux compressions du gouvernement Couillard

Mobilisation des CPE
Radio-Canada

Les centres de la petite enfance de la région de Québec se mobilisent contre les compressions de 120 millions annoncées en décembre par le gouvernement Couillard. Des documents d'information seront remis aux parents pour leur expliquer les conséquences de ces compressions sur les services offerts aux enfants.

Au CPE le Coffre aux Trésors du secteur Breakyville, à Lévis, des macarons étaient remis aux parents, ce matin, pour leur expliquer à quel point les compressions annoncées représentent un casse-tête pour la direction. D'autres moyens de pression sont envisagés.

Les compressions vont engendrer un manque à gagner d'environ 250 000 $ pour ce CPE cette année. L'an dernier, la direction a déjà retranché 65 000 $ de son budget en raison des coupes de 74 millions réalisées. La directrice générale du CPE le Coffre aux Trésors, Valérie Tremblay, affirme qu'elle ne dispose d'aucune marge de manoeuvre à l'heure actuelle.

« C'est le maximum. On a déjà fait beaucoup, là on va couper dans le gras, dans l'os même. On est rendu à remettre en question le poste de préposé à la désinfection », déplore-t-elle. La fréquence des rencontres et les suivis avec les parents seront aussi diminués.

C'est le temps qu'on réagisse. Avant les Fêtes, c'était encore une zone floue, là on se rend compte de l'ampleur de la situation.

Valérie Tremblay, directrice-générale du CPE le Coffre aux Trésors

« Les parents doivent se soulever »

Sylvie Provencher, directrice générale par intérim du Regroupement des CPE des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, soutient que les CPE ont fourni les efforts nécessaires dans la dernière année pour amoindrir les impacts de coupes importantes dans leurs budgets.

Sylvie Provencher, directrice générale par intérim du Regroupement des CPE des régions de Québec et de Chaudière-AppalachesSylvie Provencher, directrice générale par intérim du Regroupement des CPE des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches

Toutefois, devant de nouvelles compressions, les services sont encore davantage menacés, dit-elle. Elle appelle la population à se mobiliser.

« Le ministère veut encore couper, alors là, les parents doivent se soulever. C'est le temps de se mobiliser, de dire aux conseils d'administration, aux parents qui utilisent les services de bouger, dire à notre gouvernement qu'on veut conserver la qualité des services qui assurent le bien-être des enfants, la sécurité, l'éducation le développement », souligne-t-elle.

Marche à Québec

Une manifestation a eu lieu, ce midi, en marge du conseil général des délégués de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qui se déroule à Québec pour dénoncer les mesures qui touchent le réseau public des services de garde.

Une marche se tenait dans les rues de Québec. Les participants sont partis de l'Hôtel Pur pour se rendre vers les bureaux de Revenu Québec, sur le boulevard Jean-Lesage.

Québec

Société