•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de tour cellulaire de Vidéotron suscite de l'inquiétude à Sainte-Luce

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Deux tours cellulaires à Pointe-au-Père

Deux tours cellulaires à Pointe-au-Père

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'installation d'une tour pour le réseau cellulaire de la compagnie Vidéotron suscite des craintes à Sainte-Luce-sur-Mer. La tour projetée s'élèverait à 60 mètres, soit plus du double de la hauteur du Phare de Pointe-au-Père, ce qui risque d'altérer le paysage de cette localité touristique.

C'est au croisement de l'autoroute 20 et de la route 298, à proximité de la route 132, que Vidéotron veut installer sa tour de télécommunication cellulaire. Une tour haute de 60 mètres qui serait visible de très loin. Plusieurs citoyens craignent donc qu'elle ne défigure le paysage environnant de ce secteur très touristique.

« Qu'on arrive du nord ou du sud ou qu'on sorte de l'autoroute 20, ça va nous sauter aux yeux. Ça aura vraiment un impact. Ça va venir entacher le paysage », affirme Mélanie Proulx, du Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent.

La municipalité de Sainte-Luce, la MRC de La Mitis et le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent sont tous trois soucieux de protéger le paysage. Leurs représentants ne remettent pas en question le site choisi, mais souhaitent que la tour soit érigée davantage en retrait des différentes routes et que les fils de raccordement électrique soient enfouis dans le sol.

Paul-Eugène Gagnon, maire de Sainte-LuceAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Paul-Eugène Gagnon, maire de Sainte-Luce

Photo : ICI Radio-Canada

« Que ce soit Hydro-Québec ou Vidéotron ou d'autres compagnies, les gens vont être de plus en plus attentifs à ces tours-là. On ne portait pas attention à ça il y encore quelques années, mais maintenant les gens sont attentifs à l'environnement », explique Paul-Eugène Gagnon, maire de Sainte-Luce.

La MRC a même proposé à Vidéotron de faire de la tour une oeuvre d'art inspirée de ce qui se fait ailleurs dans le monde, où ces structures disgracieuses sont mieux intégrées au paysage et prennent même différentes formes spectaculaires. « Il faudrait changer son aspect architectural en faisant une oeuvre architecturale distinctive », suggère Paul Gingras, aménagiste à la MRC de La Mitis.

La compagnie Vidéotron n'accorde pas d'entrevue sur ce projet, mais assure le public qu'elle prendra en considération les préoccupations des citoyens lors du choix des emplacements de ses tours de communication pour son réseau cellulaire dans l'Est du Québec.

D'après les informations de Paul Huot

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec