•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aires d'attente et services d'alerte pour le transport collectif

Minibus de la Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Minibus de la Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (RÉGIM) offre deux nouveaux services pour améliorer l'accès au transport collectif.

Réseau du transport collectif.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réseau du transport collectif.

Une soixantaine commerce de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine disposent maintenant d'aires d'attentes et de stationnements pour les utilisateurs.

Un service d'alertes de messages texte sur cellulaire est également offert. Les utilisateurs pourront connaître l'état du réseau routier de leur secteur, notamment lors des tempêtes de neige, selon le directeur général de la RÉGIM, Antoine Audet.

« Ça pouvait être parfois difficile pour les usagers de se présenter le long de la route en situation de tempête. »

— Une citation de  Antoine Audet, directeur, Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Service populaire

Le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, rappelle que le service est né dans sa région en 1986, sous la forme d'un transport adapté. À l'origine, l'organisation voulait briser l'isolement et aider les gens à retourner aux études.

« Ça leur prenait un moyen de transport, c'est pour ça à la base qu'on a pensé à mettre en place le réseau. Une personne qui était à la maison et qui voulait retourner aux études, c'était quand même difficile quand elle n'avait pas de voiture. »

— Une citation de  Allen Cormier, préfet, MRC de la Haute-Gaspésie

Le service a évolué en transport collectif, et dessert aujourd'hui les cinq MRC de la péninsule et la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

L'an dernier, la REGÎM dit avoir réalisé 95 000 déplacements, le double comparativement au moment de la fondation de l'organisme en 2010.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec