Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : les conservateurs prônent l'union de la droite

Un slogan apposé au mur lors d'une rencontre conservatrice à Calgary, en Alberta.

Un slogan apposé au mur lors d'une rencontre conservatrice à Calgary, en Alberta.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La proposition d'unir les forces politiques de droite de l'Alberta a été acclamée lors d'une assemblée de militants conservateurs, mardi soir, à Calgary.

Un texte de Nicolas PelletierTwitterCourriel

Après l'appel lancé par Brian Jean, chef du parti Wildrose, pour unir les forces conservatrices de la province, c'est au tour des militants du Parti progressiste-conservateur (PPC) de soulever la question d'un vote de droite unifié.

Le comité d'action politique Alberta Prosperity Fund a amené cette proposition lors d'une rencontre réunissant des militants conservateurs de la circonscription de Calgary-Acadia.

All in favour of one united common sense party? Spread the word. Pass a motion. Join Alberta Prosperity Fund and join the conversation.

Plusieurs personnalités politiques du PPC étaient dans la salle, dont Mike Ellis, député de Calgary-West, Ric McIver, député de Calgary-Hays, Troy Wason, le directeur général actuel du parti ainsi que Jonathan Denis, ancien ministre de la Justice.

Dave Rutherford, ancien animateur de radio et membre du Alberta Prosperity Fund.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dave Rutherford, ancien animateur de radio et membre du Alberta Prosperity Fund.

Photo : Mike Symington / CBC - ICI Radio-Canada

Une autre présence remarquée a été celle de Dave Rutherford, ancien animateur de radio et membre de l'Alberta Prosperity Fund. Selon lui, les conservateurs veulent en finir avec la division des votes. « Nous voulons unifier, ou tenter d'unifier le vote conservateur, ce qui est une question de bon sens dans cette province. Nous cherchons à faciliter cette option », a-t-il déclaré.

Battre le NPD

Le mouvement en faveur d'une union des partis de droite gagne en importance en Alberta depuis la défaite du Parti progressiste-conservateur aux dernières élections provinciales.

Le PPC a été relégué en troisième place à l'Assemblée législative après avoir dirigé l'Alberta sans interruption de 1971 à 2015. De son côté, le Wildrose forme l'opposition officielle depuis 2012, sans parvenir à prendre le pouvoir.

Plusieurs, dont Brian Jean du Wildrose, montrent du doigt la division du vote conservateur comme étant la principale raison de l'élection d'un gouvernement majoritaire du NPD. Ils souhaitent une union stratégique afin de déloger le parti de Rachel Notley.

Selon Jeremy Nixon, le directeur général du Wildrose, des discussions informelles ont lieu entre son parti et les progressistes-conservateurs, mais aucun plan d'unification n'a été établi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !