•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de familles se confient à la mère du petit Syed Adam Ahmed

Khadija Cajee, la mère de Syed Adam Ahmed

Khadija Cajee, la mère de Syed Adam Ahmed

Photo : CBC

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le petit Ontarien Syed Adam Ahmed n'est pas le seul à avoir des problèmes à monter dans un avion. Sa famille dit avoir été contactée par des dizaines d'autres personnes qui ont éprouvé les mêmes difficultés, après que les médias eurent rapporté que leur garçon faisait partie d'une liste de voyageurs à haut risque.

À l'aéroport Pearson de Toronto, l'enfant a été interpellé par la sécurité et a bien failli ne pas partir, parce que son nom se trouve sur une liste de surveillance d'Air Canada.

C'est qu'il partage le même nom que Syed Harris Ahmed, reconnu coupable en 2009 d'avoir fourni un appui matériel à une organisation terroriste et condamné à 12 ans de prison par un tribunal américain.

La controverse soulevée par les problèmes du jeune Torontois a encouragé d'autres familles à entrer en contact avec Khadija Cajee, la mère du petit Syed. 21 personnes ont accepté d'être nommées dans une lettre que Cajee a envoyée aux ministres fédéraux impliqués dans ce dossier.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, et Syed Ahmed AdamAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ralph Goodale, ministro canadiense de Seguridad Pública, investigará el caso de un canadiense de seis años, Syed Ahmed Adam, cuyo nombre aparece en una lista de personas que representan un riesgo y que no pueden volar.

Photo : CBC News

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, a promis de pencher sur ce qui s'est passé lorsque le père de Syed, Sulemaan Ahmed, a publié une photo sur les réseaux sociaux qui montre le nom de son fils inscrit dans ce qui semble être une liste de voyageurs à haut risque.

La famille voulait monter à bord d'un vol d'Air Canada le 31 décembre 2015 pour se rendre à la Classique hivernale de la LNH à Boston.

Les récits de plusieurs autres enfants dans la même situation ont rapidement surgi, faisant de la mère de Syed Adam Ahmed une porte-parole informelle des familles auprès du gouvernement fédéral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario