•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sclérose en plaques : mal diagnostiquée pendant 23 ans

Jackie Pilon vivait une vie des plus normales, jusqu'à ce qu'on lui diagnostique une sclérose en plaque à l'âge de 21 ans.

Jackie Pilon vivait une vie des plus normales, jusqu'à ce qu'on lui diagnostique une sclérose en plaque à l'âge de 21 ans.

Photo : Devin Heroux/CBC

Radio-Canada

Une Saskatchewanaise a découvert qu'elle n'était finalement pas atteinte de la sclérose en plaques, comme lui avaient affirmé les médecins en 1992.

Diagnostiquée de la maladie à l'âge de 21 ans, Jackie Pilon confie que la nouvelle a été difficile à gérer sur le plan émotif.

J'étais sur le point de me marier et l'on m'avait déconseillé d'avoir des enfants et l'on m'a dit que mon mari deviendrait mon soignant sous peu.

Jackie Pilon

Elle a dû prendre des médicaments pendant 17 ans et changer de carrière.

Son diagnostic a été remis en cause l'an dernier lorsqu'elle a passé des examens médicaux en raison de migraines. Les médecins lui ont appris qu'elle est en proie plutôt à l'encéphalomyélite aiguë disséminée, une maladie neurologique très rare, qui a les mêmes symptômes que la sclérose en plaques. Cette maladie s'avère toutefois moins sévère que la sclérose.

Une maladie difficile à diagnostiquer

Le Dr Michael Haward-Tripp explique que la sclérose en plaques est une maladie qui reste difficile à réellement diagnostiquer. L'interprétation des résultats de tests peut différer selon les médecins, dit-il.

M. Haward-Tripp note que le savoir en médecine a fait d'importants pas depuis que Jackie Pilon a été diagnostiquée avec la sclérose en plaques, il y a plus de deux décennies.

Jackie Pilon est soulagée de savoir qu'elle n'est pas atteinte de cette maladie. Elle ne porte ni regrets ni animosité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Société